27% d’herbe en moins en 2019

27% d’herbe en moins en 2019

Seule la Bretagne aura connu une année normale.

« Au 20 octobre 2019, la pousse cumulée des prairies permanentes sur l’ensemble de la campagne est déficitaire au niveau national : elle n’atteint que 73% de la pousse annuelle de référence. 82% des régions fourragères sont en déficit en cette fin de campagne, 62% d’entre elles affichant un déficit important (moins de 75% de la pousse de référence) », indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 30 octobre.

« La région la plus affectée reste Auvergne-Rhône-Alpes avec un déficit de 38%. Viennent ensuite les régions PACA, Centre-Val de Loire, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté et Occitanie, pour lesquelles le déficit de pousse d’herbe est proche d’un tiers. La Bretagne est la seule région à terminer la campagne avec une pousse cumulée d’herbe normale. »

« La pousse d’été-automne (20 juin-20 octobre) est inférieure à celle de référence sur l’ensemble du territoire. Ainsi, avec un printemps frais, un été chaud et caniculaire, un automne doux et des précipitations annuelles insuffisantes, 2019 est une année peu favorable à la production d’herbe. »

« Le déficit de pousse de 2019 fait suite à une année 2018 marquée par des records de températures et déjà très déficitaire (-23% de pousse cumulée par rapport à la référence). »

(-)

A lire également : Douceur et pluies abondantes en octobre (ministère de l’agriculture, 8 novembre 2019)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)