Bel et le WWF reconduisent leur partenariat

Bel et le WWF reconduisent leur partenariat

Pâturage, alimentation animale locale, fermes pilotes et pratiques innovantes sont au cœur de la Charte pour un amont laitier durable.

« Depuis 2012, Bel et le WWF France œuvrent ensemble à la réduction de l’empreinte environnementale de la production laitière et soutiennent le déploiement de filières responsables, notamment grâce à la Charte mondiale pour une filière amont laitier durable présentée en 2018 », rappellent les deux partenaires dans un communiqué du 17 juin. « Aujourd’hui, le Groupe Bel et le WWF France renouvellent leur partenariat pour trois ans avec pour objectif de poursuivre la mise en œuvre de solutions concrètes en faveur d’une filière laitière durable et sensibiliser les consommateurs. »

Dans le cadre de ce 3e partenariat, Bel et le WWF France ont défini trois nouveaux axes de travail conjoints :

Le déploiement de la Charte mondiale Bel dans l’ensemble des dix bassins laitiers du Groupe à travers le monde ainsi que du programme Fermes Pilotes Bel. « Co-signée avec le WWF France, la Charte guidera jusqu’en 2025 l’évolution des pratiques du Groupe et des 2 650 producteurs de lait avec lesquels il travaille pour inventer ensemble un modèle de croissance durable. Elle définit des objectifs chiffrés ambitieux autour de six axes stratégiques, parmi lesquels l’accès au pâturage et l’alimentation animale durable et locale. La Charte prévoit également la mise en place de Fermes Pilotes, un programme organisé avec un panel d’experts dont le WWF France. Il a pour ambition d’identifier, auprès de producteurs volontaires, des pratiques innovantes déjà existantes et adaptées aux réalités locales pour ensuite les partager et les déployer. »

Le soutien technique à des projets de terrain, « notamment auprès des éleveurs qui lui fournissent du lait, afin de favoriser la mise en place de pratiques vertueuses telles que l’agroforesterie ou l’alimentation animale locale. »

La co-construction d’une politique de préservation des forêts et des écosystèmes naturels avec des objectifs chiffrés et concrets. « La priorité sera portée sur trois matières premières (soja, palme et papier) reconnues comme ayant un impact fort sur la déforestation et sur lesquelles Bel peut avoir une action directe via l’alimentation des vaches laitières, les matières grasses végétales et les papiers et cartons utilisés pour les emballages. »

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)