Covid-19 : un impact limité dans l'UE ?

Covid-19 : un impact limité dans l'UE ?

La situation des secteurs laitier et de la viande bovine « reste relativement positive », selon la Commission européenne.

 

La direction générale de l’agriculture (DG Agri) a diffusé, le 5 octobre, ses prévisions conjoncturelles d’automne (en anglais). « Les perspectives à court terme sont confrontées au défi de prendre en compte les conséquences de la crise de la Covid-19, où de nombreuses incertitudes demeurent. Cependant, par rapport à d’autres secteurs, l’impact de la crise sur le secteur agroalimentaire devrait rester limité. Les modèles émergents semblent principalement renforcer les tendances existantes, telles qu’une augmentation de la demande de produits alimentaires locaux, des chaînes d’approvisionnement courtes et des ventes de produits alimentaires en ligne. »

« Dans ce contexte, la situation en 2020 reste relativement positive, avec : une reprise des prix des produits laitiers et de la viande ; la croissance de la collecte de lait reste forte ; la balance commerciale positive de la viande augmente ; la production d’oléagineux et de protéagineux devrait augmenter ; les exportations d’huile d’olive de l’UE atteindront un nouveau niveau record. Les exceptions notables sont les céréales (en particulier le blé) et le sucre, qui ont tous deux souffert de conditions météorologiques ou phytosanitaires défavorables. »

Collecte laitière : +1,4% en 2020, +0,8% en 2021

« La collecte globale de lait de l’UE devrait augmenter de 1,4% en 2020, grâce à une augmentation de la production de lait, des conditions de pâturage favorables jusqu’en juillet et une alimentation abordable. Le cheptel laitier devrait diminuer, principalement en raison de l’augmentation des abattages au cours de la seconde moitié de l’année. En 2021, la production laitière de l’UE pourrait croître de 0,8%, tirée par la croissance des rendements d’un côté et par une nouvelle réduction du cheptel laitier de l’autre. Suite à l’épidémie de Covid-19, les ventes directes devraient continuer de croître avec une demande accrue de produits alimentaires locaux et des chaînes d’approvisionnement courtes.

« Les prix compétitifs du lait écrémé en poudre, du lait en poudre et du beurre européens continuent de soutenir les exportations de l’UE. Pour ces trois produits laitiers, la demande d’exportation augmente en 2020, atteignant des niveaux particulièrement élevés pour le lait écrémé (850 000 tonnes) et le beurre (320 000 tonnes), soutenant la croissance de la production (…) La remontée saisonnière des prix du lait à la production devrait rester inférieure à celle de l’an passé en raison d’une croissance de l’offre plus forte que le fragile rétablissement de la demande. »

« La consommation de fromage dans l’UE continue d’être affectée négativement par les fermetures de services alimentaires, qui pourraient entraîner une légère baisse de 0,2% en 2020. Néanmoins, les exportations de l’UE devraient augmenter de 5% avec une demande mondiale positive, entraînant une augmentation de la production de 0,7%. De nouveaux ajustements dans la restauration et la vente au détail devraient permettre une croissance de la consommation de 0,5% en 2021. Cette augmentation, combinée à l’augmentation des exportations de l’UE, devrait conduire à une croissance de la production de 0,5%. »

Viande bovine : -2,4% en 2020, -1,5% en 2021

« La production de viande bovine de l’UE a d’abord diminué de 2,4% au premier semestre 2020 en raison du confinement et d’une baisse de la demande des services alimentaires. La demande s’est redressée avec la réouverture des restaurants et le rattrapage du tourisme, entraînant une baisse globale estimée de la production de viande bovine de 1,4%. En 2021, une nouvelle baisse de 1,5% est estimée en raison d’une réduction de la taille du troupeau dans certains pays de l’UE [en France, en Allemagne et en Irlande notamment]. La consommation de viande bovine devrait également baisser de 2,1%, pour s’établir à 10,4 kg par habitant en 2020. »

BC

A télécharger :

Reprise d’activité dans les productions animales (ministère de l’agriculture, 14 octobre 2020)

Tableau de bord hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 12 octobre 2020)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 9 octobre 2020)

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 7 octobre 2020)

La collecte française dans le rouge en semaine 39 (FranceAgriMer, 6 octobre 2020)

Tableau de bord hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 6 octobre 2020)

Le cheptel bovin au 1er septembre 2020 (FranceAgriMer)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)