« Dépister la main-d’œuvre agricole »

« Dépister la main-d’œuvre agricole »

« Il faut un dépistage systématique de toute la main-d’œuvre agricole et de ceux qui assurent la chaîne alimentaire », selon la Coordination rurale.

« En cette période de confinement généralisé de la population, la nécessité vitale de préserver la chaîne alimentaire du champ à l’étal est une évidence », écrit la Coordination rurale (CR) dans un communiqué du 24 mars. La CR « se félicite que le Gouvernement l’ait compris et qu’il sollicite toutes les bonnes volontés pour l’assurer. Il convient néanmoins de concilier cet impératif de continuité de la production et celui de la sécurité sanitaire. » La CR « demande par conséquent au Gouvernement qu’il mette en place une politique de dépistage systématique en testant les agriculteurs et toutes les personnes qui seraient amenées à travailler dans les champs afin que cette main-d’œuvre ne soit pas un vecteur de propagation du coronavirus. »

Trouver 75 000 salariés par mois (FNSEA)

Dans une vidéo postée le 23 mars, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, estime que les travaux dans les champs imposent le recrutement de « 75 000 salariés par mois ». Elle invite les personnes actuellement placées en chômage technique à candidater à la place des travailleurs non-européens qui ne peuvent plus entrer dans l’UE.

Pour accompagner cet appel, la FNSEA partage l’initiative « Mobilisons-nous pour sécuriser nos assiettes » initiée par Wizifarm Mission. Le site Des bras pour ton assiette met ainsi en relation les agriculteurs et ceux qui peuvent donner un coup de main : plantation, semis, cueillette, conduite d’engins agricoles…

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)