Emploi salarié : une nouvelle étape

Emploi salarié : une nouvelle étape

Une convention collective nationale entrera en application le 1er janvier 2021.

« Après plus de trois années d’intenses négociations, les partenaires sociaux agricoles salariés et patronaux (FGA-CFDT, FNAF-CGT, FGTA-FO, CFTC-Agri, SNCEA/CFE-CGC, FNSEA, FNCuma) viennent de s’accorder sur la mise en place d’une convention collective nationale couvrant l’ensemble des entreprises et des salariés de la production agricole et des Cuma en France », a annoncé, le 22 septembre, la FNSEA.

Applicable à compter du 1er janvier 2021, cette convention « promeut une nouvelle approche en termes de classification des emplois, basée sur les compétences, afin de favoriser l’évolution professionnelle des salariés. Elle établit également une grille nationale fixant les salaires minima (..) En dotant près d’un million de salariés d’une même couverture conventionnelle, les partenaires sociaux donnent un signal fort sur la vitalité du dialogue social en agriculture, et sur la capacité de la filière agricole à se structurer ».

« Historique » (CFDT)

La création d’un « dispositif conventionnel national commun à toutes les régions et à toutes les activités professionnelles de la branche Production agricole et de la branche Cuma » est « historique et très structurante du dialogue social en agriculture », se félicite la Fédération générale agroalimentaire CFDT dans un communiqué du 23 septembre.

Le syndicat met en avant « une classification des emplois innovante valorisant la mesure des compétences et des responsabilités inhérentes aux emplois » ainsi qu’une « grille de salaires de bonne tenue au regard des dispositifs territoriaux déjà existants ». Les conventions collectives locales en vigueur ne sont « pas remises en cause ». La nouvelle convention « ne peut être cause, pour aucun salarié, pour un travail équivalent, d’une réduction de l’ensemble de la rémunération acquise antérieurement ».

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)