Even affiche de bons résultats 2018

Even affiche de bons résultats 2018

Le groupe coopératif breton aura payé le lait de ses adhérents près de 342 €/1000 l en moyenne l’an passé, compléments de prix inclus.

« En 2018, malgré le contexte défavorable, Even a rémunéré le lait de ses 734 exploitations adhérentes à hauteur du prix des grands généralistes laitiers français : 330,49 €/1000 l. Mieux, la coopérative soutient ses producteurs au-delà du prix de base. À l’issue de l’assemblée générale de juin prochain, les producteurs recevront en moyenne 11,33 €/1 000 l, liés au retour sur résultat de la coopérative, un retour permis cette année à 50% par les résultats de l’activité laitière et à 50% par ceux des autres activités du groupe », précise Even dans un communiqué du 3 avril. « Ce complément de prix est une véritable bouffée d’oxygène pour les trésoreries des exploitations. Il représente, pour l’exploitation moyenne Even (580 000 litres de référence laitière), un volant de trésorerie supplémentaire de 6 500 euros. L’espoir est de mise dans la filière car 2019 a démarré sous de meilleurs auspices. Le prix de la matière grasse reste élevé, tandis que celui de la protéine se réapprécie en raison de la résorption des stocks de poudre de lait européens. »

Plus d’installations depuis la fin des quotas

Au cours de l’année écoulée, la coopérative indique avoir « accompagné l’installation d’une trentaine de jeunes producteurs laitiers. Le rythme du renouvellement s’accélère, avec 50% d’installations en plus de 2015 à 2018 comparé à la période 2011 à 2014. Depuis la fin des quotas (avril 2015), 100 jeunes se sont installés, dont 85% d’hommes et 15% de femmes. L’âge à l’installation est de 31 ans en moyenne. Seulement 8 % des jeunes adhérents Even s’installent en individuel. La référence laitière moyenne des exploitations accueillant un jeune agriculteur atteint presque le million de litres de lait (970 000 litres en moyenne). Le jeune qui s’installe se voit attribuer un volume de 225 000 litres de lait par la coopérative. Il bénéficie en outre d’une aide financière et d’un accompagnement personnalisé pour sécuriser la réussite de son projet. L’aide jeune agriculteur Even, d’un montant total de 13 500 euros, se décompose comme suit : une aide financière forfaitaire de 7 500 euros et la prise en charge, à 100% pendant les trois premières années d’installation et à 50% pendant les quatrième et cinquième années, de l’accompagnement technico-économique Écolait pour un montant de 6 000 euros. »

Plus de 180 jours de pâturage

« Sur le terrain, Passion du lait® prend de l’ampleur. La majorité des exploitations a intégré le programme des fermes laitières bas carbone en réalisant le diagnostic Cap2ER. Cela représente plus d’un quart des producteurs français engagés dans cette dynamique environnementale. L’empreinte carbone des exploitations s’établit en moyenne à 0,86 kg équivalent CO2/l de lait, ce qui est inférieur à la moyenne nationale (1,0 kg équivalent CO2/l de lait sur la base d’un diagnostic réalisé en 2016 auprès de 3 135 élevages – dont 81% du Grand Ouest – partenaires du projet). Les troupeaux Laïta pâturent plus de 180 jours par an quand les grands groupes laitiers nord européens affichent un objectif à 120 jours. Ils sont essentiellement nourris à base de fourrages français, auto-produits à 64%. Plus des trois-quarts des producteurs ont été sensibilisés aux bonnes pratiques liées au bien-être animal. Autres indicateurs significatifs : 96% des éleveurs s’approvisionnent en compléments alimentaires qui ne contiennent pas d’huile de palme, et 100% utilisent des produits d’entretien exempts d’ammonium quaternaire. »

« Après cette phase de diagnostic, Passion du Lait® évolue vers une démarche de progrès. D’ici fin 2019, 100% des producteurs auront eu accès, via l’extranet de leur coopérative, à des moocs (formations numériques à distance) sur le bien-être animal. Les premières vidéos pédagogiques seront axées sur la prévention des boiteries et des mammites, ainsi que sur la prise en charge de la douleur animale. Laïta entend aussi maintenir le cap sur le 100% de fourrages français et le 100% de complémentation sans huile de palme. »

Le groupe Even a réalisé un chiffre d’affaires stable de 2,2 milliards d’euros en 2018 avec ses 734 exploitations agricoles adhérentes et ses 6 140 salariés (600 recrutements en CDI en 2018).

54321
(0 votes. Average 0 of 5)