« La méthanisation, un deuxième élevage »

« La méthanisation, un deuxième élevage »

Située au cœur du village de Gamaches-en-Vexin, entre Rouen et Cergy-Pontoise, la ferme de la famille Forzy comprend deux maisons et plusieurs bâtiments abritant du machinisme agricole de grandes cultures mais aussi des bovins allaitants : 160 animaux au total. En cette fin d’été, les 60 mères et les génisses sont au pâturage, les jeunes bovins à l’engrais dans leurs stalles.

Le fils Grégoire, en s’installant aux côtés de son père Guillaume il y a huit ans, souhaitait passer en techniques culturales simplifiées (semis direct) et conserver l’élevage viande, mais à condition d’en tirer un minimum de revenu. Plusieurs possibilités s’offraient à lui : la vente directe, l’agriculture biologique ou la méthanisation. C’est la dernière option qu’il a finalement retenue en 2013. L’installation en voie liquide a été conçue par la société Valogreen, dont c’était le projet pilote en biogaz. Un prototype, donc, soutenu notamment par l’Ademe (1), et devant pouvoir être transposable à d’autres exploitations. De ce fait, l’investissement total de 650 000 a pu bénéficier de plusieurs subventions conditionnant la viabilité du projet et permettant d’envisager un retour sur investissement de six ou sept ans.

Pour vous abonner et découvrir l’intégralité de cet article paru dans Grands Troupeaux Magazine n°60, cliquez ici

54321
(0 votes. Average 0 of 5)