Le Label Rouge fait peau neuve

Le Label Rouge fait peau neuve

Le cahier des charges prend davantage en compte les attentes sociétales.

« Le nouveau cahier des charges Viande de Bœuf Label Rouge proposé à l’INAO (Institut national de l’origine et de la qualité) prend désormais en compte les attentes sociétales en enrichissant les conditions de production », annonce l’interprofession bétail et viande (Interbev) dans un communiqué :

▪ Autonomie alimentaire des élevages garantie à 80% minimum, assurant que l’herbe et les fourrages donnés aux animaux proviennent essentiellement de la ferme ;

▪ Alimentation des animaux du troupeau sans OGM et sans huile de palme ;

▪ Absence de traitement antibiotique durant les 4 derniers mois de vie des animaux ;

▪ Meilleure gestion de la douleur, via le recours à l’anesthésie et/ou à l’analgésie en cas d’écornage ou de castration ;

▪ Intégration progressive de Boviwell, un outil d’évaluation du bien-être animal en élevage.

Par ailleurs, « la contractualisation est rendue obligatoire pour toute transaction commerciale concernant des animaux ou de la viande bovine Label Rouge », rappelle Interbev, en vertu d’un accord interprofessionnel du 22 mai 2019.

Dans son plan de filière adopté à la fin 2017, Interbev s’est donné comme objectif de passer de 3% à 40% de viande de bœuf Label Rouge dans les 5 ans.

BC

A lire également : Carrefour mise sur le Label Rouge (12 novembre 2019)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)