Les gelées font leur retour

Les gelées font leur retour

« Un coup de froid tardif et potentiellement assez sévère est attendu la semaine prochaine », avertit MeteoNews dans un communiqué du 20 mars. « On peut craindre des dégâts dans le domaine de l’agriculture. »

Samedi 21 mars, « l’air froid gagnera les régions situées entre l’Alsace, les Hauts-de-France et la Normandie sous un vent d’est très froid soufflant fort. Les températures minimales ne seront pas particulièrement basses, mais les thermomètres ne dépasseront pas 5 à 10 degrés en journée sur ces régions. Des petites gelées seront à craindre dès dimanche matin le long des frontières du nord-est jusqu’en Normandie, encore assez classiques pour la saison. Il fera encore doux au sud, alors que la moitié nord se contentera d’une moyenne de 10 degrés l’après-midi, toujours sous un vent bien froid et soutenu. »

-5 à -6°C du nord-est au centre

Lundi 23 mars, « les gelées se généraliseront à tout le quart nord-est jusqu’en Normandie, affichant 0 à -3 degrés. Les valeurs resteront positives ailleurs. Il fera même encore assez doux près de l’océan et dans le sud. Fraîcheur marquée en journée des frontières de l’est à la Normandie une fois encore. Le vent d’est restera marqué sur la moitié nord et se lèvera près de la Méditerranée. Encore un cran de plus vers le froid mardi matin avec des valeurs comprises entre 0 et -4 degrés des frontières de l’est aux portes de la Bretagne jusqu’au Centre. Il commencera à faire frais à l’ouest et au sud. Les maxi ne dépasseront plus 8 à 10 degrés sur toute la moitié est. La façade atlantique restera encore un peu à l’écart. Le froid se généralisera ensuite avec des gelées sur les trois-quarts du pays mercredi prochain et quasiment partout jeudi, avec des pics jusqu’à -5/-6 degrés du nord-est aux régions centrales. Les températures diurnes ne seront pas en reste avec parfois nettement moins de 10 degrés (6 à 10) sur les trois-quarts de la France, en dehors des régions méridionales et de la façade Atlantique. »

« Ce froid et ces fortes gelées tardives arrivent après l’hiver le plus doux que nous ayons connu depuis les premiers relevés météo, sur une végétation et des cultures très avancées. On peut malheureusement craindre des dégâts dans le domaine de l’agriculture », anticipe MeteoNews.

(-)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)