Un référentiel vache laitière dans l'Ouest

Un référentiel vache laitière dans l'Ouest

Un guide du bien-être de la vache laitière doit être finalisé d’ici à la fin de l’année à l’initiative des filières animales des trois régions du Grand-Ouest et de l’Inra.

Georges Galardon, président de Triskalia, Olivier Chaillou, président de Terrena, et Hervé Guyomard, directeur de recherche à l’Inra, ont présenté, le 12 septembre au Space, l’association Lit Ouesterel (Laboratoire d’innovation territorial Ouest Territoires d’élevage), créée cet été, qui réunit plus de 40 acteurs des filières agricoles et alimentaires régionales, « de la fourche à la fourchette ». Son ambition : « faire de l’Ouest de la France un territoire de référence en matière de bien-être et de santé des animaux d’élevage ».

D’ici à la fin 2019, trois référentiels devraient être finalisés pour trois espèces : la vache laitière, le poulet de chair et le porc, avec, pour chacune d’elles, cinq niveaux d’exigences. Les niveaux 1 à 3 porteront essentiellement sur l’amélioration des bâtiments, les niveaux 4 et 5 visant l’accès au plein air, l’expression des comportements naturels et la suppression des mutilations (ou, au minimum, la prise en charge de la douleur), explique Hervé Guyomard, président de Lit Ouesterel. Objectif affiché : 50% d’éleveurs au niveau 3 dans les dix ans.

Trois territoires pilotes, représentatifs de la diversité de l’élevage du Grand-Ouest, ont été retenus : la communauté de communes du Kreiz-Breizh en Bretagne centrale (CCKB), celle du Pays d’Argentan, d’Auge et d’Ouche en Normandie (P2AO), et celle du Pays d’Ancenis dans les Pays de la Loire (COMPA).

Benoît Contour

54321
(0 votes. Average 0 of 5)