Méthanisation au Gaec Limovents

Méthanisation au Gaec Limovents

Les 500 KW à la portée des éleveurs.

Installé à Treize-Vents (Vendée), le Gaec Limovents réunit 5 associés et 1 salarié. Sur 375 ha, ils élèvent 350 mères Limousines et leur suite, conservée à fins d’engraissement. Les trois quarts des surfaces sont en prairies, le reste en céréales (dont 60 ha de maïs). Quand un pionnier de la méthanisation en France leur a dit qu’avec leurs 5 000 t de fumiers, ils étaient « assis sur une mine d’or », la réflexion a commencé. « Au départ, nous pension à la voie sèche, mais finalement nous avons opté pour l’infiniment mélangé en voie liquide », témoigne Guy Tricot, qui se présente comme le « doyen » du Gaec. Un digesteur de 1 200 m3 est installé en même temps qu’un moteur de 190 kW. « Ça a été la galère pendant 6 mois, à cause du moteur, pas de la méthanisation ». Ensuite, à partir de la fin 2015 et en 2016, ce fut « pain béni. Nous avons gagné de l’argent ».

Pour vous abonner et découvrir l’intégralité de cet article paru dans Grands Troupeaux Magazine n°60, cliquez ici

54321
(0 votes. Average 0 of 5)