Petits veaux : fin du boycott

Petits veaux : fin du boycott

La FNPL a annoncé, le 7 novembre, la levée immédiate du mouvement de non-collecte des veaux de moins de 20 jours.

Le boycott avait été lancé le 29 octobre par la Fédération française des commerçants en bestiaux (FFCB) pour dénoncer la gestion de la fièvre catarrhale ovine (FCO), puis étendu aux broutards le 2 novembre. « La réunion du 7 novembre de l’ensemble des acteurs de cette filière, initiée par la FNPL, a trouvé une issue favorable à cette non-collecte fortement pénalisante pour les éleveurs laitiers. La levée de cette grève est à effet immédiat. Présents à cette réunion, la FFCB, Coop de France Bétail et Viande, la Direction générale de l’alimentation du ministère de l’agriculture, sont parvenus à une sortie de crise. La FNB (Fédération nationale bovine) a été excusée pour cette rencontre », précise la FNPL (Fédération nationale des producteurs de lait) dans un communiqué.

Rendez-vous début 2019

« L’enjeu est de retrouver, par l’intervention des négociants en bestiaux, un débouché export pérenne pour ces jeunes veaux en prenant en compte, pour cette commercialisation, les difficultés rencontrées par les éleveurs face aux contraintes sanitaires engendrées par la FCO. Il a été convenu d’une clause de rendez-vous, au premier trimestre 2019, afin d’anticiper l’évolution réglementaire européenne qui prévoit, à l’horizon 2021, la fin des accords bilatéraux entre la France et l’Espagne. L’Espagne constitue un marché de plus en plus important d’environ 300 000 veaux par an en 2018. »

Enfin, la FNPL « se félicite de l’esprit constructif et de responsabilité de l’ensemble des acteurs de cette filière veaux qui a permis d’acter la fin de ce mouvement de non-collecte qui dure depuis une semaine ».

54321
(0 votes. Average 0 of 5)