Plus de lait en Europe en 2019

Plus de lait en Europe en 2019

La production laitière de l’UE est attendue en progression de 0,5% cette année, mais pas en France (-0,5%), indiquent les prévisions à court terme diffusées le 4 octobre par la Commission européenne.

En dépit d’une diminution de 0,7% du cheptel laitier qui reviendrait cette année à 22,5 millions de têtes, l’UE devrait produire 158,2 millions de tonnes de lait de vache en 2019 (+0,5% par rapport à 2018) grâce à une hausse du rendement moyen (+1,1% à 7 323 kg par vache). « Le déclin attendu en France (-0,5%), aux Pays-Bas (-1%) et en Italie (-0,5%) devrait être compensé par une augmentation de la production au Danemark (+0,5%), en Pologne (+2%), au Royaume-Uni (+2%) et surtout en Irlande (+8%). La collecte allemande devrait rester stable. »

Pour 2020, la Commission table sur une moindre contraction du cheptel laitier (-0,4%) et sur une hausse des rendements (+1,2% à 7 409 kg par vache) conduisant à une hausse de 0,7% de la production (159,4 Mt).

Les prix attendus en hausse

En août 2019, le prix moyen du lait à la production a approché 330 €/t dans l’UE, « au même niveau que l’année précédente et 4% au-dessus de la moyenne 2014-2018. Depuis 2018, il se maintient au-dessus du prix du lait en Océanie. » Cependant, ajoute la Commission, « l’accroissement des cours de la poudre de lait écrémé ne compense pas la diminution des cours du beurre, si bien que l’équivalent prix [lié à ces deux marchés de base] est orienté à la baisse (5% en dessous de 2018). » Malgré tout, « la saisonnalité de la production laitière et la bonne demande pour les produits laitiers européens devraient conduire à une augmentation des prix du lait sur la fin de l’année. »

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)