Synutra et Maîtres Laitiers du Cotentin en conflit

Synutra et Maîtres Laitiers du Cotentin en conflit

Le français MLC avait signé en 2016 un contrat de 10 ans d’une valeur de 700 millions d’euros avec le groupe laitier chinois Synutra portant sur la production annuelle de 690 millions de briquettes de lait infantile destinée au marché chinois. Moins d’un an après l’inauguration de l’usine de Meautis par MLC et après un démarrage plus lent que prévu du fait d’autorisation tardive du gouvernement chinois, le futur de cette méga usine, s’assombrit quelque peu. MLC vient en effet d’annoncer l’arrêt de la production de briquettes de lait infantile. Le site qui produit également du beurre et de la crème doit diminuer sa voilure et certains de ses employés seront affectés ailleurs. Officiellement, l’usine aurait dans un premier temps suspendu temporairement sa production début août, suite à un problème technique. Le problème persistant, Synutra aurait alors annoncé trois semaines plus tard que le contrat entre les deux sociétés était rompu. Il semblerait que MLC déplorait depuis quelques mois déjà des volumes d’achat en dessous des quantités contractuelles, ainsi que des stocks trop importants et des problèmes de paiement. Les chinois auraient encouru une pénalité financière de 9,5 millions d’euros dès la fin du mois de mars pour non-respect des termes du contrat. La coopérative normande est désormais à la recherche de nouveaux débouchés.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)