Standardiser vos pratiques avec des fiches santé

Standardiser vos pratiques avec des fiches santé

Vous déléguez les soins à vos salariés, ou en votre absence, ce sont vos associés qui s’en chargent. Comment faire pour vous assurer que tout est fait comme vous le souhaitez ? L’une des solutions est de concevoir des fiches de protocole de soins. Voici quelques conseils pour bien communiquer sur la santé au sein de votre élevage.

Salarié, associé ou remplaçant… Chacun dispose de sa propre expérience et ses habitudes. L’idéal serait que, confrontés à une pathologie, tous prodiguent les mêmes soins. Les fiches de protocoles, de traitements et de soins, représentent une solution à mettre en œuvre pour sensibiliser tout un chacun aux bonnes pratiques d’hygiène et de soins. Elles augmentent également les chances de guérison en facilitant une prise de décision informée et en permettant la mise en œuvre rapide d’un traitement adapté. Enfin, elles stimulent le travail en équipe et vous apportent de la sérénité.

 

Définir vos priorités

 

Il est illusoire de vouloir couvrir toutes les pathologies. Le plus efficace est de définir des priorités : mammites, diarrhées néonatales, avortements… en fonction des problèmes majeurs touchant votre élevage. A l’aide d’un arbre décisionnel, votre vétérinaire est à même de vous préparer une première fiche. Celle-ci oriente les acteurs vers l’un des traitements en fonction des principales évolutions cliniques de la pathologie visée. Elle liste les principaux symptômes et identifie chacun des traitements. Elle doit être claire et simple à comprendre. L’utilisation de schémas, de graphiques et autres visuels est à encourager. La visite sanitaire annuelle constitue un rendez-vous privilégié pour mettre en place une telle démarche.

 

Standardiser vos pratiques

 

Favorisant et accélérant l’intégration du personnel, la fiche de protocole de soins décrit précisément chacune des étapes. Permettant de limiter au maximum les improvisations, elle standardise les procédures pour que tous les intervenants agissent de la même façon. Les pratiques pouvant varier d’un élevage à l’autre, ces supports visuels seront particulièrement appréciés par les salariés. Il n’existe pas de modèle universel de fiche de protocole de soins. Celle-ci doit avant tout répondre aux besoins spécifiques de votre élevage. Elle est personnalisée et vous implique directement, avec vos choix techniques. Ce ne serait pas productif que de vouloir copier la fiche d’un autre élevage.

 

Les atouts d’une fiche de protocole

 

Gardez en tête que trop de fiches de protocole tuent les fiches de protocole. Il est important de prioriser les actes : par exemple, fiche veau et fiche mammite en fonction de l’élevage et des priorités de l’éleveur. On peut cumuler les fiches au fil du temps face à une nouvelle problématique ou pour développer les bonnes pratiques de l’élevage. Des fiches bien faites intéressent les utilisateurs qui peuvent devenir demandeurs de nouvelles fiches. Elles accroissent aussi les chances que le protocole soit bien appliqué. L’efficacité d’un protocole nécessite de contrôler régulièrement son application et d’en mesurer les résultats. En fonction de vos observations, vous ferez évoluer la fiche de protocole.

 

Les principes à respecter

 

La fiche de protocole de soins doit être simple et pratique. Trop impliquée, vos salariés, n’appliqueront pas correctement le protocole, voir ne le respecteront pas du tout. L’appui du vétérinaire s’avère souvent utile pour la conception de la fiche. L’idéal est de co-construire la fiche avec les personnes ayant en charge les animaux concernés (vaches, veaux…) : vous les impliquerez et les motiverez plus facilement qu’en leur imposant un protocole. De plus, ces échanges vous assurent la faisabilité et le respect du protocole. Il est souhaitable de mettre à jour régulièrement ces fiches. D’une part, cela évitera l’instauration d’habitudes : vous pouvez régulièrement retravailler le protocole avec des rappels sur l’importance de l’hygiène. Vous avez aussi l’occasion de revisiter vos fiches lorsque le vétérinaire modifie une prescription. D’autre part, vous intégrerez éventuellement de nouvelles solutions. Ces fiches sont également un bon support pour réfléchir sur la technique.

 

Créer une fiche de contrôle de soins

 

Voici quelques conseils de base :

  • La rédiger sur une seule page
  • Numéroter chacune des étapes
  • Décrire simplement et succinctement les gestes à réaliser
  • Illustrer par une photo chacune des étapes

Numéroter et si possible illustrer par des photos favorise le gain de temps, la mémorisation et l’automatisation du protocole. Cela garantit également qu’il soit accessible à un public plus large (personnes ayant des difficultés à lire ou ne maîtrisant pas bien le français). Plastifiez les fiches pour les accrocher au mur de la laiterie. Parallèlement, constituez un classeur pour ranger vos fiches de pathologie et de protocole de soins pour qu’elles soient facilement et rapidement consultables.

Cet article est un extrait de Grands Troupeaux Magazine n°60.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)