Stock record de fromage outre-Atlantique

Stock record de fromage outre-Atlantique

Les derniers chiffres annoncés par l’USDA font craindre des problèmes à venir pour les éleveurs laitiers américains.

En juillet, les stocks de fromage au pays de l’Oncle Sam ont atteint un sommet historique depuis 1917, première année dans les registres. Cette situation repose sur deux facteurs : l’essor de la production nationale de lait d’une part (en raison des progrès génétiques permettant des gains de productivité/vache et de la concentration du secteur entraînant une augmentation du nombre d’animaux), couplé à l’intérêt décroissant des consommateurs américains pour les boissons lactées. Le stock de fromage, annoncé à près de 500 000 tonnes par le ministère de l’Agriculture, représente une augmentation de 6 % par rapport à l’an dernier à la même époque et de 16 % depuis qu’un précédent excédent avait obligé les autorités américaines à acheter du fromage via le programme fédéral en 2016. Parallèlement, les prix du fromage ont fortement chuté, érodant par là même les marges déjà minces des producteurs laitiers. La production nationale de lait continuant à augmenter, la nécessité de trouver des débouchés devient cruciale. En attendant, le lait est plus facilement stocké sous forme de fromage. Il est à craindre qu’il soit difficile pour beaucoup d’éleveurs laitiers outre-Atlantique d’être rentables. Parallèlement, une autre menace pointe à l’horizon. Le prix du fromage est en effet un facteur important entrant dans l’équation utilisée par l’USDA pour établir le prix payé aux producteurs laitiers pour leur lait. La solution de transformation du lait en fromage pourrait bien se retourner contre les producteurs laitiers si ce fromage ne trouve pas de débouché.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)