Tuberculose bovine : la Conf’ publie un guide

Tuberculose bovine : la Conf’ publie un guide

Le syndicat a présenté, le 11 décembre en Dordogne, un guide de la tuberculose bovine sous-titré : « Comprendre et se défendre ».

« Face aux situations intenables vécues par les paysan-ne-s dans un nombre croissant de départements, face à la complexité du mode de gestion de la tuberculose, face aux incertitudes durement vécues dès qu’un animal est positif en prophylaxie, ce guide se veut un outil pour les accompagner. Il est né du constat d’isolement dans lequel se trouvent les éleveuses et éleveurs face à la gestion de cette maladie », explique la Confédération paysanne dans un communiqué. « Cette gestion est, comme beaucoup de politiques sanitaires, orientée vers une logique d’éradication qui met en grande difficulté les paysannes et paysans. Le maintien du statut « indemne », nécessaire aux objectifs d’exportation, étant le but vraiment poursuivi, elle ne prend pas en compte les réalités paysannes du terrain. Tous les ans, la gestion de la maladie par l’État occasionne son lot de dégâts : heures passées à la contention pour la prophylaxie ou à la reconnaissance des indemnisations, animaux abattus pour rien, fermes détruites par un abattage total… »

L’éradication « inatteignable »

Pour la Confédération paysanne, « il est urgent de mettre fin à la culpabilisation des paysan-ne-s touché-e-s par la tuberculose et de remettre les pouvoirs publics devant leurs responsabilités. Tant que les moyens de dépistage et la connaissance scientifique de la maladie resteront aussi médiocres, l’objectif d’éradication est inatteignable : comment ne pas se poser de question, quand moins de 5% des animaux abattus sur ordre sanitaire sont effectivement infectés par la tuberculose bovine ? »

Avec son guide, le syndicat se fixe un triple objectif : « illustrer l’absurdité de la situation actuelle, informer chacun et chacune de ses droits et des procédures imposées, et les inciter à se faire accompagner dans les moments difficiles que peut générer la gestion actuelle de la tuberculose bovine. »

(-)

A lire également : Tuberculose bovine : « un travail de longue haleine » (GDS France, 30 novembre 2018)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)