Les coopératives laitières misent sur les jeunes

Les coopératives laitières misent sur les jeunes

Mieux accueillir les producteurs de lait qui font le choix d’entrer dans une coopérative lors de leur installation : c’est le sens de la charte signée par Coop de France Métiers du Lait et Jeunes Agriculteurs (JA) le 25 février au Salon de l’agriculture.

« Un constat est partagé par nos deux structures : les jeunes qui reprennent une exploitation laitière sont liés à son collecteur historique. Cette situation peut les empêcher de se tourner vers un projet coopératif », soulignent les deux signataires dans un communiqué. En réponse, la charte signée par Coop de France Métiers du Lait et JA demande aux coopératives de prévoir des attributions de volumes pour des nouveaux installés qui sont passés par le dispositif à l’installation et dont l’exploitation n’était pas historiquement dans la coopérative. Elles pourront également mettre en place des dispositifs d’accompagnement financier pour les jeunes agriculteurs : prix préférentiel, outil de gestion de la volatilité prix, accompagnement à la capitalisation de parts sociales, etc.

« Le modèle coopératif incarne un modèle résolument moderne qui doit être attractif pour la nouvelle génération. Les coopératives ont pour mission d’accompagner leurs adhérents dans la gestion et le développement de leur activité via tous types de formations et d’aide à l’installation, souligne Damien Lacombe, président de Coop de France Métiers du Lait (et de Sodiaal). Ainsi, 825 jeunes producteurs laitiers se sont installés en coopérative l’an dernier. » Cette charte fixe également comme objectif de proposer une formation dès le dispositif à l’installation pour que les jeunes connaissent mieux le fonctionnement coopératif et sachent à quoi ils s’engagent.

Des comités de suivi de la mise en œuvre de cette charte se tiendront dans l’année à venir. « Nous nous baserons par exemple sur des enquêtes comme le baromètre des coopératives laitières ou encore les remontées du réseau des jeunes agriculteurs pour évaluer les résultats. Notre travail permettra une plus grande liberté pour le porteur de projet dès l’installation en faisant en sorte qu’il se sente moins contraint, qu’il connaisse mieux son environnement, notamment coopératif, et en le sécurisant sur un plan économique. C’est une noble cause », souligne Jérémy Decerle, président de JA.

A télécharger : Charte CDF-JA pour l’entrée de nouveaux coopérateurs laitiers (25 février 2019)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)