La CR veut « limiter » les importations

La CR veut « limiter » les importations

La Coordination rurale adresse une lettre ouverte au Premier ministre.

« Les producteurs de fromage sous signe de qualité ont subi une chute de plus de 60 % de leurs ventes en raison de la fermeture d’une grande partie de la restauration en ce début d’année », écrit le président de la Coordination rurale, Bernard Lannes [notre photo], dans une lettre ouverte adressée le 6 octobre au Premier ministre ainsi qu’aux ministres de la santé et de l’agriculture. « Ces producteurs sont généralement organisés en petites structures disposant de capacités de stockage restreintes et de trésoreries fragiles. De nouvelles fermetures, ne serait-ce que partielles, pourraient être fatales à une partie de ces éleveurs. Les éleveurs bovins, ovins et caprins, très dépendants de la restauration pour écouler la vente des jeunes animaux, redoutent également de nouvelles fermetures. La fermeture des restaurants et des fast-foods dans la plupart des pays européens a en effet lourdement impacté le marché européen du jeune bovin. »

« Nous comprenons que la situation sanitaire actuelle puisse vous amener à prendre des décisions difficiles, mais il est urgent de trouver des solutions économiquement acceptables. Cependant, afin de préserver la santé financière de nos agriculteurs et donc notre souveraineté alimentaire, il convient a minima de limiter les importations, et ce, afin que celles-ci n’influencent pas à la baisse le prix des productions françaises. Dans le cas contraire, un bon nombre d’exploitations vont, malheureusement, faire faillite en entraînant avec eux de très nombreux salariés du secteur. »

BC

A télécharger : Les chiffres clés des AOP et IGP laitières (Cnaol, 6 octobre 2020)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)