Sécheresse : les zones les plus exposées

Sécheresse : les zones les plus exposées

La diagonale des risques va de l’Auvergne au Grand Est.

Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat à l’écologie, a réuni, jeudi 14 mai, le comité national de l’eau afin d’échanger sur les principes à mettre en œuvre pour mieux anticiper les difficultés liées aux épisodes de sécheresse à venir, précise un communiqué. Cette réunion a également été l’occasion de faire le point sur les mesures prises dans le domaine de l’eau et de l’assainissement durant la crise sanitaire actuelle.

Les données mesurées au niveau national durant le mois d’avril – débits des rivières, recharge des nappes, humidité des sols, quantité de pluie tombé, ainsi que les prévisions météorologiques saisonnières – ont permis d’identifier les zones à risques pour cet été. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Grand-Est, Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine pourraient plus particulièrement connaitre des épisodes de sécheresse (carte ci-dessus).

Au-delà de ces zones pré-identifiées, la secrétaire d’État a rappelé la nécessité de rester attentif dans tous les territoires afin d’éviter des pénuries d’eau d’ici à la fin de l’été, comme la France en a connues l’été dernier. En 2019, treize départements avaient subi des ruptures d’approvisionnement de longue durée (jusqu’à 100 jours en Ariège ou en Haute-Saône), sur des portions parfois étendues de leur territoire (la moitié de la Creuse).

54321
(0 votes. Average 0 of 5)