« Un outil exceptionnel pour un grand troupeau »

« Un outil exceptionnel pour un grand troupeau »

La ferme dite « des 1 000 vaches » a été la première en France à s’équiper de la technologie Smartbow®, qui s’appuie sur une boucle auriculaire dotée d’un accéléromètre et connectée à un système d’intelligence artificielle. L’exploitant et son vétérinaire disent leur satisfaction en termes de détection des chaleurs et des troubles de la rumination, ou de géolocalisation des vaches.

La plus grande exploitation laitière de France (880 vaches pour 8,5 à 9 millions de litres par an), située en périphérie d’Abbeville (Somme), s’est équipée, au printemps 2019, de la technologie Smartbow®, une start-up autrichienne rachetée en 2018 par Zoetis, leader mondial de la santé animale. Le système, qui équipe plusieurs centaines de fermes en Allemagne depuis cinq ans, ainsi qu’une ferme de 125 vaches dans le Morbihan depuis avril 2019, repose sur les battements caractéristiques de l’oreille d’une vache en train de ruminer et sur son activité en période de chaleur, explique Stéfanie Bernheim, vétérinaire chez Zoetis. « Une chute brutale de temps de rumination de 550 à 300 minutes par jour est un signe précoce de maladies comme une mammite ou une boiterie. Cette chute intervient 24 à 48 heures avant les symptômes visibles et anticipe souvent une chute de lait. Chaque vache a sa propre référence. Le système va s’auto-régler de sorte que, deux ou trois jours après son installation, les alertes sont pertinentes », a-t-elle expliqué le 24 septembre à la ferme des 1 000 vaches. La précision annoncée est de 96% pour les chaleurs, et de 97-99% pour l’activité de rumination et, partant, d’éventuels troubles de santé.

« Un super système de détection des vêlages »

Michel Welter, le chef d’exploitation, témoigne qu’un étudiant en agriculture, durant son stage sur la ferme, n’a repéré que la moitié des vaches en chaleur quand Smartbow® n’en ratait qu’une seule. « C’est aussi un super système de détection des vêlages car, deux à cinq heures avant de mettre bas, la vache s’arrête totalement de ruminer. » Franck Dufresne, le vétérinaire praticien qui suit la ferme des 1 000 vaches, assure que plusieurs vaches ont été « sauvées » grâce à la réactivité et à la pertinence du système : « en cas d’alarme majeure, je suis sur la ferme dans les 2 heures ». Michel Welter donne un exemple : « Un panaris traité dans les 6 heures, c’est une vache guérie dans les 48 heures. Si l’on perd 2 jours pour repérer la pathologie, la vache peut mourir dans les trois jours ».

La troisième fonction de Smartbow®, c’est la géolocalisation des vaches grâce à des récepteurs muraux accrochés tous les 20 mètres dans un bâtiment. Précision annoncée : 1,60 à 1,80 mètre. L’information est disponible sur smartphone, tablette ou PC. « On a gagné énormément de temps pour aller chercher une vache, au profit du diagnostic. C’est un outil exceptionnel dans un grand troupeau », affirme Michel Welter. Il a fallu deux semaines pour câbler la ferme des 1 000 vaches, et il faut compter deux jours pour équiper une centaine de vaches avec la boucle blanche de 34 grammes (notre photo). Le système est interfacé avec le logiciel de gestion de troupeau Uniform-Agri, utilisé à la ferme des 1 000 vaches, de manière à éviter les doubles-saisies.

160 € par vache

Pour le moment, la technologie Smartbow® n’est pas disponible pour des vaches au pâturage, ni pour des chèvres en bâtiment. « De nouvelles fonctionnalités seront disponibles dans les deux ans », indique simplement Stéfanie Bernheim. Michel Welter a déjà une idée : créer un nouvel algorithme qui permettrait d’établir une corrélation entre la distance parcourue tous les jours par une vache et la survenue éventuelle de problèmes de pieds. Dernière chose : le prix du système est fixé à 160 € par vache, auxquels il faut ajouter un abonnement annuel de 8 € par vache (rumination + chaleurs) ou 12 € par vache (avec la géolocalisation).

Benoît Contour

54321
(0 votes. Average 0 of 5)