Le cheptel bovin se replie de 2,5 % sur un an

Le cheptel bovin français a diminué de 2,5 % en 2017. La baisse est légèrement plus marquée en élevage allaitant (- 2,7 %) qu’en laitier (- 2,3 %). Le nombre de veaux nés en janvier 2018 est en chute libre.

Au 1er janvier 2018, la France dénombrait 18,9 millions de bovins (-2,5 % sur un an), indique FranceAgriMer dans une note de conjoncture du 5 mars. Toutes les catégories d’animaux sont en berne, dans des proportions variables : -1,4 % pour les femelles laitières (6,8 millions de têtes), -2,2 % pour les femelles allaitantes (8,5 Mtêtes), -4,7 % pour les mâles allaitants (2,5 Mtêtes), -7,9 % pour les mâles laitiers (1 Mtêtes). Le repli des naissances de veaux en janvier 2018 est spectaculaire : -9 % sur un an pour les veaux allaitants ou laitiers, -2 % pour les croisés.

De son côté, dans un document mis en ligne le 19 mars, le ministère de l’agriculture dénombre 18,5 millions de bovins en France au 31 décembre 2017, « soit un niveau inférieur de 3,8 % à celui de 2016. L’effectif de vaches laitières continue de reculer (-3,9%). Après trois années de progression, celui de vaches allaitantes recule également sur un an (-3,7%). L’effectif de génisses de plus de 24 mois progresse fortement (+6,2%). Conséquence d’une baisse importante des naissances, l’effectif de bovins de moins de 8 mois est nettement en retrait, fin 2017 (-17 % sur un an). »

BC

Pour plus de détails, consultez le rapport de FranceAgriMer ci-joint

cheptel bovin au 1er janvier 2018

Lisez également

Joz rachète Fullwood Milking

La société néerlandaise Joz, spécialiste du traitement des fumiers et lisiers et autres équipements d’alimentation, …