Delaval présente son nouveau robot de traite

Le robot de traite V 3000, lancé par Delaval le 26 mai dernier, en Mayenne à Chéméré-Le Roi sur le Gaec de la Motte Comté, comporte trois évolutions majeures. En premier lieu, fini le système laser pour détecter le positionnement des trayons et brancher les gobelets trayeurs, une caméra 3D est dorénavant à la manœuvre avec à la clé un gain de temps annoncé par le constructeur d’une minute par vache. Cet équipement baptisé Insight équipe déjà le TSR ou l’AMR.  La circulation du lait est également revue pour éviter la lipolyse du lait grâce au dispositif Pureflow. Enfin, l’innovation Incontrol permet de piloter son robot de traite depuis son Smartphone.

En France, il existe deux robots V 3000 en fonctionnement, le premier en Mayenne et le deuxième dans la Marne au Gaec de l’Écluse.  Delaval a également équipé plusieurs fermes pilotes en Europe. L’entreprise suédoises a ainsi pu contrôler les coûts de fonctionnement du robot. Elle annonce une baisse de 20 % des coûts de maintenance, de 10 % de la consommation énergétique et de 18 % de l’utilisation d’eau. Les éleveurs peuvent également s’attendre à un gain de temps d’une minute lors du branchement des gobelets trayeurs. En Suède, des exploitations équipées du V 3000 collectent jusqu’à 3 500 kilos de lait par jour (80 vaches à 40 kilos avec une moyenne de 2,2 traites par jour ) !

Côté hygiène de la mamelle, le robot tire également profit de l’efficacité de la caméra Insight pour une pulvérisation plus précise.

Lisez également

Plaidoyer pour les grands troupeaux

Pendant plusieurs années, Michel Welter a porté la ferme des 1000 vaches. Aujourd’hui consultant, il nous donne sa vision de l’élevage à travers quatre idées fortes.