Lait : accord tripartite franco-belge

Lait : accord tripartite franco-belge

Faute d’avoir pu trouver un partenaire industriel français, Lidl s’est tourné vers le belge Hollebeekhoeve pour lancer Le lait de Ch’Nord avec 10 éleveurs des Hauts-de-France.

« Vendredi 16 avril 2021, en direct d’une exploitation laitière à Roncq (59), l’enseigne Lidl France, les éleveurs laitiers représentés par la SAS Hauts-de-France et l’industriel belge Hollebeekhoeve signent leur premier contrat tripartite et garantissent aux éleveurs partenaires une rémunération plus juste », rapporte le distributeur dans un communiqué du 21 avril, mais sans préciser ce qu’il entend par « rémunération plus juste ». Cette tripartite concerne 10 éleveurs et porte sur un volume de 4 millions de litres par an avec comme objectif, à terme, de passer à 12 millions de litres.

Sous sa marque de distributeur Envia, Lidl France lance à cette occasion Le lait de Ch’Nord décliné selon trois références : écrémé, demi-écrémé et entier. « Commercialisées dans 60 supermarchés des Hauts-de-France, ces trois références sont vendues dans un emballage d’origine végétale issu de la canne à sucre et 100% recyclable appelé Le Tetra Brik® Aseptic Edge. Cette innovation s’inscrit dans la stratégie RESET Plastic de l’enseigne et lui permet de réduire son empreinte carbone de 19%, certifiée par l’organisme indépendant Carbon Trust. Sur chaque brique de lait, une photo d’un des éleveurs partenaires est mise à l’honneur, accompagnée de la mention « une rémunération plus juste ». Cette initiative est portée dans les supermarchés par une signalétique afin de sensibiliser les consommateurs à la production locale et au caractère équitable de la démarche. »

« Gagnant-gagnant »

« C’est un grand pas pour la filière laitière. Nous sommes fiers de voir qu’un distributeur comme Lidl nous suit dans cette initiative gagnant-gagnant pour nos éleveurs », déclare Gilles Durlin, président de l’organisation de producteurs et de la SAS des Hauts-de-France. « C’est le début d’une grande aventure avec la filière laitière du Nord et nous espérons mobiliser davantage d’éleveurs et industriels pour nous suivre dans cette démarche de transparence. Les industriels français n’ayant pas voulu nous accompagner, nous sommes heureux d’avoir fait appel à un industriel belge qui nous a suivi dans ce projet », affirme Michel Biero, directeur exécutif Achats et Marketing Lidl France.

« Il s’agit de la deuxième tripartite pour la filière laitière en France. En 2016, Lidl France signe son premier contrat tripartite avec l’Association des producteurs de lait du Bassin Centre et la Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel. Près de 400 éleveurs français se sont déjà mobilisés dans cette démarche », précise encore le communiqué.

BC

 

54321
(0 votes. Average 0 of 5)