Les premiers ensilages attendus avant le 15 août

Les premiers ensilages attendus avant le 15 août

Les températures enregistrées depuis la mi-juillet conduisent Arvalis à avancer de 2 à 5 jours les dates probables d’ouverture des chantiers dans le Nord-Est, le Centre et la Sarthe.

« Selon les dernières estimations avec des scénarios climatiques à venir chauds, les premiers chantiers d’ensilage maïs auraient lieu un peu plus tôt que prévu initialement. La maturité s’étant accélérée, ils pourraient démarrer avant le 15 août dans les parcelles les plus précoces » (voir carte ci-contre), indique l’Institut du végétal (Arvalis) dans une publication mise en ligne le 27 juillet. « La plage optimale de récolte des maïs fourrage se situe entre 31 et 35 % de matière sèche (MS) plante entière. La période à laquelle ce stade est atteint est fonction du groupe de précocité de l’hybride cultivé, de sa date de semis et des conditions climatiques. Le suivi des sommes de températures depuis le semis, ou depuis la floraison femelle (sortie des soies), permet de prédire la période optimale de récolte. »

Toujours selon Arvalis, « 3 à 4 semaines après la sortie des soies (stade repère de la floraison), l’observation des grains permet de mieux prédire la date optimale de récolte. À cette date, on commence à voir la lentille vitreuse à l’extrémité des grains des couronnes centrales des épis. Pour les variétés à grains dentés, on commence à avoir la dépression au sommet du grain. La lentille vitreuse, jaune dorée et difficilement rayable à l’ongle, correspond au dépôt d’amidon vitreux à l’extrémité du grain. La plante entière est alors, selon son gabarit et l’état des feuilles, entre 24 et 26 % MS. Si l’appareil végétatif est développé et les feuilles vertes, la plante est entre 23 et 25 % MS. Si l’appareil végétatif est court et les feuilles sèches sous l’épi, la plante est entre 26 et 28 % MS. »

Jusqu’à 1 point de MS par jour

« À partir du stade d’apparition de la lentille vitreuse, poursuit Arvalis, il reste 6 à 8 points de matière sèche à acquérir pour atteindre le stade optimal de récolte, 32-33 % MS plante entière (…) Cela représente 140 à 180 degrés jours. En jours calendaires, cela représente 15 à 25 jours selon les régions, la période de récolte et le scénario climatique de la fin de l’été et de l’automne… Attention, en situation de déficit hydrique, l’évolution du pourcentage de MS peut être très rapide : un demi-point par jour, voire jusqu’à un point en conditions extrêmes », avertit Arvalis.

(-)

À télécharger : La grille d’observation des grains de maïs fourrage (Arvalis)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)