Dernières nouvelles

Oreillette, égérie du SIA 2024

Cette vache Normande de 5 ans est élevée dans l’Orne par François et Lucie Foucault.

« Avec sa robe aux trois couleurs et ses lunettes bien dessinées, Oreillette est l’ambassadrice idéale de la race Normande », fait valoir le Salon International de l’Agriculture (SIA) dans un communiqué du 16 novembre. « Âgée de 5 ans, Oreillette évolue au cœur des prairies normandes. Le lait qu’elle produit, avec ses 110 congénères, est livré en laiterie pour être transformé en camembert et Pont-l’Évêque AOP. L’égérie du SIA, mère calme de trois veaux et récemment décorée au concours National Normand 2023, prendra la pause pour les visiteurs dans le pavillon 1. »

« Cette vache tricolore indissociable du paysage bocager est une grande mangeuse d’herbe. La Normande est une race mixte, qui excelle aussi bien dans la production laitière que dans la valorisation de sa viande. La race est présente dans plus de six cahiers des charges de signe officiel d’identification de la qualité et de l’origine. La troisième race bovine de France, avec près de 6 000 troupeaux et 190 000 têtes, se caractérise également par sa docilité appréciée des éleveurs ! »

De père en fille

« Oreillette est issue de l’élevage de François et Lucie Foucault, installés dans l’Orne. Dans la famille, la passion de la Normande et des concours se transmet de génération en génération. François, le père, tombe dans la marmite dès le plus jeune âge. Il reprend l’exploitation familiale en 1987. Aujourd’hui, l’histoire se répète. « Depuis toute petite, mon père m’a toujours emmenée dans les champs, à la ferme », se souvient Lucie, 23 ans, embauchée en 2020. »

Le SIA 2024 se tiendra du 24 février au 3 mars au Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Il inaugurera le SIA’PRO : des rencontres 100 % professionnelles sur trois jours (25 au 27 février), réservées aux acteurs du monde agricole. Zones d’exposition et de prises de paroles, avec une mise en avant des thématiques sociétales, animeront ce nouveau rendez-vous annuel (Pavillon 7.2 – entrée réservée aux professionnels).

BC

 

 

 

 

 

 

 

 

Lisez également

L’art de l’adaptation

Éleveur bio dans les Ardennes, Bruno Faucheron s’appuie sur l’herbe pour nourrir 100 (+/- 20) vaches selon la valeur et le volume des fourrages de l’année.