Photovoltaïque au sol et ruminants

Animaux et panneaux solaires peuvent cohabiter dans une stratégie gagnant-gagnant, soutient un guide pratique à destination des éleveurs et des gestionnaires de centrales photovoltaïques.

« Les projets d’agrivoltaïsme, couplant élevage de ruminants et production d’électricité photovoltaïque au sol, émergent un peu partout sur le territoire français », constate l’Institut de l’élevage (Idele) dans sa présentation d’un tout nouveau guide : L’agrivoltaïsme appliqué à l’élevage des ruminants. « Dans ce cadre, les sociétés gestionnaires de centrales photovoltaïques et les acteurs de la filière élevage sont en recherche de ressources et d’appui technique pour les accompagner dans ces projets. En réponse à ce besoin, Idele, associé à la Fédération nationale ovine (FNO) et à trois entreprises privées gestionnaires de centrales photovoltaïques, propose un guide technique pour donner les principales clés de réussite des projets d’agrivoltaïsme couplant élevage de ruminants et production photovoltaïque au sol ».

L’Idele rappelle que « les orientations nationales poussent les développeurs d’installations photovoltaïques à cibler principalement et en priorité des zones non agricoles sans conflits d’usage, et en particulier les anciens sites industriels (centres d’enfouissements techniques, friches industrielles, carrières, décharges…). L’accès à ces surfaces traditionnellement utilisées pour la construction de centrales solaires au sol étant de plus en plus difficile, les gestionnaires se tournent aujourd’hui vers les terres agricoles pour monter leurs projets. Dans ce contexte, et inspirés par les démarches d’agroforesterie, les gestionnaires ont ainsi commencé à monter des projets d’agrivoltaïsme couplant activité de production photovoltaïque et activité agricole. La co-activité élevage-production photovoltaïque nécessite une prise en compte des enjeux des différents acteurs et une réflexion sur les aménagements à prévoir dès la conception du projet. »

Cette co-activité présente, selon le guide, des opportunités pour les éleveurs (« nouvelles opportunités de pâturage, utilisation de surfaces déjà clôturées, absence d’entretien des clôtures, diversification et sécurisation des revenus »), pour les troupeaux (« les infrastructures peuvent représenter un abri en cas de fortes chaleurs, de vent froid ou d’intempéries, les hautes clôtures offrent une protection contre les prédateurs »), et pour les gestionnaires de centrales photovoltaïques (« accès à de nouvelles surfaces, diminution voire élimination de l’entretien mécanique de la végétation, veille de l’éleveur sur le parc en cas de dysfonctionnement, image positive auprès du grand public et des collectivités territoriales »).

BC

A télécharger :

L’agrivoltaïsme appliqué à l’élevage des ruminants (Idele, septembre 2021)

Arrêté du 6 octobre 2021 fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations photovoltaïques implantées sur bâtiment, hangar ou ombrière

A lire également :

10 mesures pour un développement maîtrisé de l’éolien (ministère de la transition écologique, 5 octobre 2021)

Lisez également

Des pratiques anticoncurrentielles ?

L’Autorité de la concurrence conduit une enquête dans « le secteur de l’approvisionnement en lait de …