Tassement des tonnages d’aliments

La France a produit 19,25 millions de tonnes (Mt) d’aliments pour animaux en 2020 (-1%), dont 3,77 Mt d’aliments bovins (-0,8%). La vache laitière fait de la résistance.

En dépit d’un net rebond en décembre (+5,1%, dont +7,1% en bovins), les fabrications d’aliment ont marqué le pas l’an passé, et ce dans toutes les principales espèces : volaille (8,2 Mt, -1,1%), porc (4,8 Mt, -0,2%), bovin (3,77 Mt, -0,8%). Les aliments vache laitière se maintiennent (+0,2% à 2,67 Mt) alors que ceux destinés aux autres bovins (allaitants) se replient (-3,1% à 1,13 Mt). Le mash cède également du terrain (-4,3% à 0,83 Mt), de même que les aliments d’allaitement (-6,7% à 0,3 Mt).

La lettre mensuelle de conjoncture Snia-LCA diffusée le 18 février 2021 revient également sur la flambée des prix des matières premières destinées à l’alimentation animale constatée entre juillet 2020 et janvier 2021 : +27% pour le blé, +31% pour l’orge, +15% pour le maïs, +44% pour le tourteau de soja.

BC

 

 

Lisez également

Le lait bio « n’est pas en crise »

Si « l’offre est momentanément supérieure à la demande, rien ne laisse penser qu’un palier de …