La collecte écrêtée de 2,2% en avril

La collecte écrêtée de 2,2% en avril

Le Cniel a finalement investi plus de 15 M€ pour réduire le pic printanier de la collecte en avril.

« Ce sont 22 000 exploitations, réparties de manière homogène sur l’ensemble du territoire, qui ont contribué à l’effort collectif de baisse de production (soit près de 40% des éleveurs français) », indique le bilan de l’opération dressé par l’interprofession laitière (Cniel). « Ce qui représente près de 48 millions de litres de lait non produits sur le mois d’avril 2020 – déclarés par les laiteries dans le cadre du dispositif. »

« Le fonds exceptionnel d’aide à la baisse de production, financé par le Cniel, a été révisé pour un montant final de 15,28 millions d’euros [10 M€ avaient été initialement budgétés]. Pour rappel, cette aide à hauteur de 320 € les 1 000 litres a été calculée sur la totalité du volume non produit en avril 2020, dans la limite de 5%, dès lors que la baisse de production dépassait 2% par rapport à la référence d’avril 2019 (ou mars 2020 pour les cas dérogatoires). »

La collecte du mois d’avril s’est établie à 2,117 milliards de litres, indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste mise en ligne le 16 juin. Augmentée des 48 millions de litres non produits, elle aurait atteint 2,165 milliards de litres. Le lissage s’élèverait ainsi à 2,2% au niveau national. Soit encore 5,5% par élevage engagé dans le programme, si l’on fait l’hypothèse que sa référence se situe dans la moyenne nationale.

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)