La collecte robuste au début mars

La collecte robuste au début mars

En février 2020, la collecte aurait progressé d’environ 1,6 % sur un an. Elle s’est maintenue dans le vert la première quinzaine de mars, selon des données provisoires.

La collecte de vache a progressé de 1,7 % sur un an au cours de la dernière semaine de février, selon le sondage hebdomadaire de FranceAgriMer. Les Pays de la Loire (+ 6,6 %) font la course en tête tandis que la Bretagne ferme la marche (- 2,6 %). Les trois semaines précédentes, la collecte s’était également affichée à la hausse : + 1,6 % la 1e semaine de février, + 2,6 % la 2e, + 0,6 % la 3e. La collecte s’est maintenue dans le vert (+0,1%) la 1e semaine de mars, et plus encore la 2e semaine de mars (+1,2%).

En janvier 2020, la collecte avait progressé de 1,3 % sur un an, indique une publication Agreste mise en ligne le 13 mars. Ce mois-là, le prix du lait standard conventionnel (38/32 g/l, hors Bio et AOP/IGP) s’est élevé à 338 €/1000 l (+ 2,3 % par rapport à janvier 2019). Tous types de lait confondus, le prix standard s’est établi à 355 €/1000 l (+ 2,9 %) et le prix à teneurs réelles à 384 €/1000l (+ 3,2 %).

Dans l’UE, le prix moyen du lait s’est élevé à 351,3 €/t en février 2020, selon des estimations provisoires de la Commission européenne : 361,2 €/t en France, 349,4 €/t en Allemagne, 343,3 €/t en Belgique, 357,5 €/t aux Pays-Bas, 340 €/t au Danemark, 344,6 €/t en Irlande.

BC

A télécharger :

La conjoncture laitière au 21 février 2020 (Cniel, 18 mars 2020)

Le tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 13 mars 2020)

Le tableau de bord hebdomadaire des viandes (FranceAgriMer, 13 mars 2020)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)