La viande bovine sur la pente descendante

La viande bovine sur la pente descendante

La production et la consommation de viande bovine devraient reculer dans l’UE d’ici à 2030. Les prix aussi.

Le secteur européen de l’élevage, pris dans sa globalité, « devrait bénéficier d’une demande mondiale en croissance constante et de prix abordables des aliments pour animaux », pronostique la Commission européenne dans ses Perspectives agricoles 2018-2030 publiées le 6 décembre. Mais ce sont surtout la production laitière et le secteur de la volaille qui en profiteraient. Pas la viande bovine, dont la production devrait « chuter ». De même que la consommation, qui passerait de 8,04 millions de tonnes équivalent carcasse (Mtéc) en 2018 à 7,66 Mtéc en 2030, tirée à la baisse par la consommation moyenne par habitant (11 kg en 2018, 10,4 kg en 2030).

Le troupeau de vaches reviendrait de 35,2 millions de têtes en 2018 (23 millions de laitières et 12,2 millions d’allaitantes) à 33,5 millions de têtes en 2030 (21,9 millions de laitières et 11,6 millions d’allaitantes). La production de viande bovine de l’UE renouerait avec une tendance à la baisse pour revenir progressivement à 7,7 Mtéc d’ici à 2030, soit un repli de 0,5 Mtéc ou de 6 % par rapport à 2018. Explications avancées : la « faible rentabilité » du secteur, l’accroissement des importations (0,35 Mtéc en 2030 contre 0,303 en 2018) et l’effritement des exportations (0,227 Mtéc en 2030 contre 0,25 Mtéc en 2018), en dépit de « l’ouverture de marchés de niche ». Le poids moyen des carcasses est néanmoins attendu à la hausse.

Les cours de la viande bovine dans l’UE devraient subir la pression à la baisse des prix mondiaux induite par la reconstitution du troupeau américain et les abondantes livraisons attendues du Brésil et de l’Argentine dans les prochaines années. Le prix moyen européen à la production retomberait de 3 836 €/t en 2018 à 3 685 €/t en 2020 et 3 496 €/t en 2025 (- 9 % en sept ans), avant une légère remontée en fin de période (3 535 €/t en 2030).

BC

A télécharger :

Perspectives agricoles 2018-2030 (Commission européenne, 6 décembre 2018 – en anglais)

Le troupeau bovin français au 1er octobre 2018 (FranceAgriMer, 10 décembre 2018)

A lire également :

Le cheptel allaitant français en voie de décapitalisation (13 novembre 2018)

Bruxelles prévoit un redressement des prix du lait (7 décembre 2018)

54321
(0 votes. Average 0 of 5)