Leerdammer va passer de Bel à Lactalis

Les deux groupes sont entrés en négociation exclusive pour la cession de la marque de fromage de Hollande. L’opération devrait être finalisée « avant la fin de l’été 2021 ».

« Le Groupe Bel et le Groupe Lactalis annoncent aujourd’hui leur entrée en négociation exclusive suite à la signature d’une promesse unilatérale d’achat portant sur la cession d’un périmètre comprenant Royal Bel Leerdammer NL, Bel Italia, Bel Deutschland, la marque Leerdammer et tous ses droits attachés, ainsi que Bel Shostka Ukraine, à Lactalis », indique un communiqué du 19 mars. « Ce périmètre serait transféré à Lactalis par Sicopa, filiale détenue à 100% par Bel, en échange de 1.591.472 actions Bel (représentant 23,16% du capital) détenues par Lactalis. A l’issue de l’échange, Lactalis détiendrait 0,90% du capital de Bel. Au 31 décembre 2020, le chiffre d’affaires de la marque Leerdammer et de Bel Shostka Ukraine est d’environ 500 millions d’euros, dont 350 millions d’euros de produits de marque, avec un résultat opérationnel d’environ 25 millions d’euros. »

Bel « renforce son modèle d’entreprise familiale indépendante »

Antoine Fievet, PDG du Groupe Bel, commente : « En ligne avec nos priorités stratégiques, nous continuons à développer les activités de Bel sur nos trois territoires complémentaires, le laitier, le fruitier et le végétal, afin de renforcer notre position d’acteur majeur du snacking sain. A travers ce projet de cession d’un périmètre comprenant la marque Leerdammer à Lactalis, nous renforçons notre modèle d’entreprise familiale indépendante, qui nous permet d’inscrire notre vision dans un temps long. Cette opération représente pour Leerdammer une opportunité unique d’être adossée au leader mondial des produits laitiers, Lactalis, qui sera le plus à même de la soutenir dans ses prochaines étapes de développement. »

Lactalis récupère 3 usines aux Pays-Bas

Emmanuel Besnier, président de Lactalis, déclare : « Nous accueillons Leerdammer avec beaucoup d’enthousiasme à l’idée d’amplifier le développement de cette marque mythique, ô combien appréciée des consommateurs. Cette opération permet à Lactalis de prendre pied sur le marché des fromages de Hollande et de s’implanter industriellement aux Pays-Bas à travers trois sites de production. Le transfert au sein de Lactalis des filiales italienne, allemande et ukrainienne va permettre de renforcer nos capacités commerciales dans ces pays, au service de la marque Leerdammer et de distribuer les autres produits de Bel sur ces marchés. »

BC

Lisez également

Un guide du bâtiment laitier

Le Cniel publie « Construire un bâtiment pour le troupeau laitier : démarche, outils, acteurs …