Claude Grenier à la tête de Gènes Diffusion

Claude Grenier est le nouveau directeur du groupe Gènes Diffusion. Il succède ainsi officiellement à François Desmons, ayant occupé cette fonction pendant 40 ans.

 

Cette année, les assemblées générales des différentes entités du groupe Gènes Diffusion resteront dans l’histoire du groupe coopératif nordiste. Ainsi, les règles de distanciation sociale liées à la Covid-19 ont perturbé l’organisation, avec un recours à la visioconférence. Le fait marquant de 2020 reste l’arrivée de Claude Grenier à la tête de l’ensemble des structures du groupe Gènes Diffusion. Celui-ci a succédé officiellement à François Desmons le 1er juillet 2020. Ce dernier a passé 43 ans au service du groupe, dont 40 à la direction de l’entreprise ! « François Desmons a fortement contribué à l’essor du groupe, par le développement des activités dans les différentes espèces et à l’international, mais également par l’esprit d’innovation qu’il a insufflé tout au long de sa carrière », ont souligné Alain Guillaume et Gilles Lavisse, respectivement présidents du CIA Gènes Diffusion et de Gènes Diffusion Immobilière et Financière.
Présent dans l’entreprise depuis plus de 10 ans, Claude Grenier a d’abord été en charge de la R&D multi-espèces et de la plateforme génomique GD Scan. Puis il a pris la responsabilité du département Porcs-Lapins sur le territoire national, et enfin de l’ensemble des activités à l’international.

Un redressement des indicateurs économiques
Les assemblées générales ont également été l’occasion pour les éleveurs de constater un retour à des résultats équilibrés lors de l’année passée. Pour 2019, le CIA Gènes Diffusion affiche un résultat net de 63 000 € et un résultat consolidé au niveau du groupe Gènes Diffusion de 626 000 €. Les activités de diversification, « qui ont nettement mieux performé qu’en 2018 » (lapins, équins, porcins ou encore l’international), se sont redressées. Ainsi, l’Entreprise de Sélection Union Gènes Diffusion a terminé l’année 2019 avec un résultat net de + 127 000 €.

Lisez également

Les prix agricoles ralentissent

Les prix du lait et de la viande bovine, au plus haut depuis le début …