Covid-19 : les soutiens sont « inadaptés »

Le critère de chiffre d’affaires doit être supprimé, selon le Modef.

« L’aide du fonds de solidarité est attribuée aux entreprises éligibles qui connaissent une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50% au mois d’avril 2020 par rapport au mois d’avril 2019 », rappelle le Modef dans un communiqué du 16 avril. « Or, nos producteurs ont augmenté leur temps de travail pour continuer à vendre leurs denrées. Leurs charges se sont envolées, notamment l’alimentation du bétail, avec des délais d’enlèvement d’animaux en ferme dépassant plus d’un mois et des frais supplémentaires pour livrer les consommateurs. Le Modef demande que le critère du chiffre d’affaires soit supprimé pour les paysans et que le fonds de solidarité soit versé à tous les producteurs. »

« De plus, le gouvernement met en œuvre un dispositif exceptionnel de prêts de trésorerie garantis par l’État. Aujourd’hui, les banques mettent des freins en demandant des éléments inadaptés pour justifier des prêts de trésorerie. Effectivement, elles sont très réticentes puisqu’elles n’ont pas de frais de dossier et d’intérêts d’emprunt. Le Modef exige que le gouvernement applique par décret deux critères d’éligibilité pour bénéficier de ce prêt : les documents comptables certifiés au 31 décembre 2019 et l’état des dettes au 17 mars 2020. »

A télécharger : Les mesures gouvernementales de soutien aux entreprises (15 avril 2020)

Lisez également

Les prairies se reprennent

La douceur des températures et le retour de la pluie ont permis de compenser en …