Danone cherche 100 Ml

Le groupe agroalimentaire renforce l’accompagnement des jeunes éleveurs.

« Derrière les marques de produits laitiers iconiques (Danone Nature, Danette, Activia, Skyr, Hipro…), ce sont aujourd’hui près de 1 300 exploitations laitières partenaires qui approvisionnent chaque jour les sites industriels laitiers de Danone en France dans cinq bassins de collecte. Afin de sécuriser ses approvisionnements en lait en cohérence avec sa stratégie industrielle et dans un contexte de croissance de ses marques, notamment les gammes hyperprotéinées telles qu’Hipro, Danone annonce un besoin de développement de collecte de 100 Ml à horizon 2028 », précise un communiqué diffusé à l’occasion du Salon International de l’Agriculture,

Suspension du prix B

« C’est avec une volonté réaffirmée de soutien à la filière laitière française que Danone poursuit son engagement historique à la résilience des exploitations. Après une augmentation de 27 % du prix du lait payé entre 2021 et 2023 en moyenne nationale, Danone maintiendra un niveau de prix responsable, dans le cadre de ses accords contractuels. Afin d’encourager les développements de volume et en cohérence avec ses besoins industriels, Danone annonce également la suspension du prix B qui s’appliquait en cas de dépassement de volume de référence. »

2 M€ pour les conventions « JA »

« Alors que la filière laitière fait face à une crise des vocations, Danone annonce développer ses dispositifs d’accompagnement à l’installation pour continuer d’attirer de nouveaux éleveurs. Dans sa volonté de soutenir l’installation des jeunes générations et de revalorisation des métiers de l’agriculture et de l’élevage, toutes ses zones de collecte de lait bénéficient de conventions « Jeunes Agriculteurs ». Depuis 2021, ce sont 150 jeunes agriculteurs qui ont pu bénéficier d’un accompagnement dédié. Pour renforcer et harmoniser cette convention, Danone investit deux millions d’euros sur les cinq prochaines années. Cela concerne toutes les zones de collecte Danone et tous les nouveaux éleveurs sans distinction d’âge », précise encore le communiqué.

BC

Lisez également

Un observatoire national de la pousse

350 fermes de référence vont « fiabiliser » l’indice satellitaire utilisé pour l’assurance prairies.