La collecte s’est inversée en mars

La collecte de lait de vache qui avait progressé de 3,1 % sur un an en février d’après le ministère de l’agriculture, se serait inversée (- 1,7 %) au cours des deux dernières semaines de mars (cf sondages hebdomadaires de FranceAgriMer).

En février 2018, la collecte de lait de vache est demeurée supérieure à celle de l’an passé, mais avec un écart plus réduit qu’en janvier (+ 3,1 % contre + 4,5 %), indique le ministère de l’agriculture dans une publication mise en ligne le 13 avril. En février 2018, la collecte de lait de vache progresse dans la plupart des bassins laitiers, hormis dans le bassin Sud-Ouest où elle recule de 2,4 % mais aussi dans le bassin Charente-Poitou (- 0,7 %). La collecte augmente ainsi de 1,9 % sur un an dans le bassin Grand-Ouest et de 3,9 % dans le bassin Normandie. Elle progresse de 8,6 % dans le Grand-Est, de 1,8 % dans le bassin Nord-Picardie, de 3,9 % dans le bassin Sud-Est, de 4,4 % en Auvergne-Limousin et de 3,3 % dans le bassin Centre.

D’après l’office statistique européen (Eurostat), la collecte laitière de l’UE a terminé l’année 2017 en hausse de 2 % par rapport à l’année 2016, atteignant un volume de 155,3 millions de tonnes. Elle est restée très dynamique en janvier 2018 (+ 4,3 % par rapport à janvier 2017). Elle progresse notamment en Irlande (+ 11,5 %), en Italie (+ 10,1 %) et en Allemagne (+ 5,2 %). En revanche, elle se tasse au Royaume-Uni (+1,4 %) et aux Pays-Bas (+ 0,2 %) par rapport à janvier 2017.

Lisez également

Un guide du bâtiment laitier

Le Cniel publie « Construire un bâtiment pour le troupeau laitier : démarche, outils, acteurs …