Dernières nouvelles

Lactalis poursuit son développement

Le chiffre d’affaires (29,5 Md€) et le résultat net (428 M€) ont légèrement progressé en 2023.

« Dans un contexte mondial complexe, caractérisé par une inflation persistante et un ralentissement économique, Lactalis a tiré parti de son modèle robuste et de ses marques emblématiques pour maintenir sa trajectoire de croissance », annonce le groupe lavallois, numéro un mondial des produits laitiers, dans un communiqué du 18 avril. « L’année 2023 a cependant été marquée par une évolution du comportement d’achat des consommateurs, se traduisant par une baisse des volumes de ventes et une appétence particulière pour les marques de distributeurs, au détriment des marques nationales, surtout en Europe. »

« Les produits Lactalis ont néanmoins bien résisté en raison de leur qualité et de leurs prix restés accessibles. Les consommateurs ont réaffirmé leur attachement aux marques emblématiques du groupe, au premier rang desquelles : Président, Galbani, Parmalat, Itambé, Lactel, Icim, etc. Par ailleurs, la finalisation de l’intégration des activités de Kraft Natural Cheese, couplée à l’inflation, a impacté positivement la rentabilité du groupe. »

« Le chiffre d’affaires de Lactalis 2023 est en croissance annuelle de 4,3 % et s’établit à 29,5 milliards d’euros. Le résultat courant se porte à 1,351 milliard d’euros et le résultat net consolidé est de 428 millions d’euros, soit 1,45 % du chiffre d’affaires (CA). Cette légère progression par rapport à 2022 (1,36 % du CA en 2022) a été notamment soutenue par la croissance organique et la poursuite du renforcement de Lactalis en Amérique du Nord. La dette du groupe continue de baisser, et s’établit à 5,985 milliards d’euros. »

La France, principal marché

« L’engagement continu et le savoir-faire des équipes de Lactalis permet au groupe de se maintenir parmi les 10 plus importantes entreprises agroalimentaires mondiales. La France demeure le principal marché, suivie par les Etats-Unis, le Canada, l’Italie et le Brésil. Sur un continent américain prometteur, Lactalis a continué de consolider l’arc transatlantique, avec des acquisitions stratégiques réalisées en 2023, telles que celles de Marie Morin Canada et de DPA (Dairy Partners of America) au Brésil. »

« Lactalis, qui rassemble aujourd’hui plus de 85 500 collaborateurs, laitiers et fromagers dans 51 pays, continue de renforcer son impact économique et social positifs dans l’ensemble des territoires où il est implanté. Lactalis a ainsi continué d’innover en 2023 et a redoublé d’efforts pour répondre aux enjeux de la transformation laitière en investissant plus de 920 millions d’euros pour développer de nouveaux produits, moderniser ses laiteries et fromageries et réduire son impact environnemental. Le groupe a notamment finalisé la modernisation totale de sa fromagerie Camembert Président à Domfront en Normandie, et a particulièrement développé ses investissements au Canada ainsi qu’aux Etats-Unis. Les produits laitiers continuent de se développer sur le continent européen où Lactalis poursuit ses investissements, comme par exemple en Belgique, Italie, Grèce et Roumanie, et sa croissance externe dans le secteur des fromages sous signe de qualité, avec l’acquisition de l’entreprise italienne Ambrosi. »

« La rentabilité reste faible »

« Sur le plan environnemental, Lactalis a accéléré sa feuille de route pour atteindre les objectifs fixés en matière de réduction de ses impacts, en priorisant la lutte contre le changement climatique. En 2023, le groupe a investi plus de 150 millions d’euros dans la décarbonation de son outil industriel et a atteint une réduction de 15,6 % de l’ensemble de ses émissions de scope 1 et 2 en valeur absolue, par rapport à 2019 (avec un objectif de – 25 % d’ici à 2025). Lactalis a également poursuivi son engagement en faveur d’une économie plus circulaire : à date, 83,8 % de ses emballages sont conçus pour être recyclables (nous atteindrons 100 % en 2025). »

« Dans une année 2023 marquée par l’inflation, ses conséquences sur le pouvoir d’achat et des cours internationaux défavorables, la rentabilité du Groupe est restée faible », commente Emmanuel Besnier, président du groupe Lactalis. « Néanmoins, dans ce contexte difficile, les équipes de Lactalis ont maintenu le cap de la croissance rentable et responsable. Le groupe a intensifié ses efforts pour développer l’offre des produits laitiers en innovant sur les marchés porteurs et en continuant à proposer aux consommateurs des produits de qualité à un prix accessible. Fidèles à notre raison d’agir, nous sommes résolument tournés vers l’avenir, animés par notre passion collective pour les produits laitiers et la transmission de nos savoir-faire. »

BC

Lisez également

L’art de l’adaptation

Éleveur bio dans les Ardennes, Bruno Faucheron s’appuie sur l’herbe pour nourrir 100 (+/- 20) vaches selon la valeur et le volume des fourrages de l’année.