Le jeune bovin « court à sa perte »

Le jeune bovin « court à sa perte »

La FNB demande « une (énième) réunion de crise » afin que les acheteurs de jeunes bovins expliquent pourquoi il manque 1 euro par kilo.

« Le marché du jeune bovin se porte bien : l’offre est stable et la demande dynamique. A ce jour, il n’existe plus aucun surstock d’animaux en ferme… donc plus aucune excuse pour justifier les prix, inférieurs d’environ un euro au coût de production des éleveurs, toujours pratiqués par leurs acheteurs. Dans ce contexte, la Fédération nationale bovine (FNB) se voit, de nouveau, contrainte de demander à l’interprofession de convoquer, en urgence, les acteurs de la filière », annonce un communiqué du 19 janvier.

« Expliquer l’inexplicable. Ou justifier l’injustifiable. Voilà ce que les acheteurs abatteurs coopératifs et privés de jeunes bovins vont, une nouvelle fois dans cette filière viande bovine qui ne fonctionne décidément pas selon les règles de marché classiques, devoir faire face aux éleveurs. Des éleveurs dont l’avenir est pourtant directement lié à celui de leurs entreprises. »

En effet, alors que la demande, en ferme, de jeunes bovins se fait de plus en plus pressante et que les signaux sont désormais au vert sur ce marché, le prix payé aux producteurs se maintient à un niveau extrêmement bas, n’assurant pas la couverture du coût de production des éleveurs et encore moins leur capacité à poursuivre, à court terme, leur activité d’engraissement. »

La FNB « demande donc à l’interprofession de remplir sa mission en réunissant urgemment les différents acteurs de la filière pour trouver une réponse concrète et rapide à ce nouveau dysfonctionnement de marché. Un nouveau dysfonctionnement contribuant, une fois de plus, à véhiculer une image déplorable de ce secteur qui, de semaine en semaine, court toujours plus à sa propre perte. »

La FNB « appelle les sections départementales à se rapprocher de leurs opérateurs pour leur donner tout l’éclairage nécessaire face à des niveaux de prix incompréhensibles pour les éleveurs et sans annonce de hausse à venir ! »

BC

A télécharger :

La situation du jeune bovin au 8 janvier 2021 (Institut de l’élevage)

Bulletin hebdomadaire des filières ruminants (Interbev)

Les prix des bovins du 4 au 10 janvier 2021 (FranceAgriMer, 18 janvier 2021)

 

 

54321
(0 votes. Average 0 of 5)