Le meilleur démarrage en 30 ans

La pousse des prairies demeure très largement supérieure à la moyenne.

« Au 20 mai 2024, la pousse cumulée des prairies permanentes en France métropolitaine est supérieure de 24 % à la moyenne observée sur la période de référence 1989-2018 », indique le ministère dans une publication Agreste du 7 juin. « Alors qu’au 20 mai environ 39 % de la production annuelle de référence est habituellement réalisée, ce pourcentage atteint 49 % en 2024. Il s’agit du meilleur début de campagne des 30 dernières années. »

« Cette production abondante résulte des pluies importantes tombées en mai sur la quasi-totalité du territoire. Ainsi, 94 % des surfaces en prairie permanente ont une production supérieure d’au moins 10 % à la normale ; l’excédent dépasse 20 % dans les deux tiers des prairies. »

« La pousse de l’herbe est excédentaire sur la quasi-totalité de l’Hexagone, à l’exception du Roussillon où la pousse est déficitaire, et du piémont pyrénéen où elle est proche de la normale. L’excédent est particulièrement important (supérieur à 30 %) près des massifs de moyenne altitude que sont les Vosges, le Jura et le Massif Central. »

BC

Lisez également

Salers et Simmental en tête d’affiche

Le Sommet de l’élevage se tiendra du 1er au 4 octobre prochains à Cournon-d’Auvergne.