Campagnols contre Saint-Nectaire

Les dégâts causés par les rongeurs aux prairies auvergnates ont conduit l’INAO à modifier le cahier des charges de l’AOP.

Le cahier des charges de l’AOP Saint-Nectaire est temporairement allégé « suite aux dégâts provoqués par la pullulation de campagnols terrestres sur les prairies » de certaines communes du Puy-de-Dôme et du Cantal comprises dans la zone d’appellation, dispose un arrêté du 8 août 2022 publié jeudi au Journal officiel.

Ainsi, du 2 août 2022 au 15 mai 2023, dans les communes avec infestation très importante ou maximale, « la ration totale annuelle des vaches laitières en matière sèche comprend 50 % minimum d’herbe provenant de la zone de production du lait » – au lieu de 70 % dans le cahier des charges de l’AOP.

De plus, en 2022, la durée de pâturage obligatoire est ramenée à 90 jours dans les communes à infestation maximale et à 120 jours dans celle à infestation très importante – au lieu des 160 jours par an inscrits dans le cahier des charges de l’AOP.

Enfin, du 2 août 2022 au 15 mai 2023, dans les communes à infestation maximale ou très importante, l’herbe destinée aux génisses ne devra pas nécessairement provenir à 40 % de la zone de production du lait, comme prévu dans le cahier des charges de l’AOP.

BC

A télécharger :

Tableau de bord hebdomadaire des produits laitiers (FranceAgriMer, 23 août 2022)

(Crédit photo : AOP Saint-Nectaire)

Lisez également

Bio : « La distribution aggrave la crise »

La FNSEA dénonce un écart croissant entre les prix à la production et en magasin. …