Le satellite pour prouver le pâturage

Le satellite pour prouver le pâturage

La fromagerie Milleret entre dans « le monde d’après » pour perpétuer la tradition.

En mai 2019, la fromagerie Milleret (Charcenne, Haute-Saône) lançait une nouvelle pâte molle, l’Ortolan Grand Pâturage, fabriqué à partir de lait issu de vaches nourries essentiellement à l’herbe, sans OGM, collecté dans un rayon de 12 km et rémunéré 0,40 €/l minimum. Le cahier des charges impose 180 jours par an de pâturage pendant six heures et 0,25 ha par vache minimum. Cinq élevages sont entrés dans une démarche « coconstruite » avec eux, témoigne Rémi Vacelet, responsable de la collecte.

En mai 2020, une seconde étape a été franchie. Afin d’« apporter la preuve » que le cahier des charges est respecté, 2 vaches dans chacune des 5 exploitations ont été équipées d’un collier GPS qui permet de savoir, depuis un satellite, chaque quart d’heure, si les animaux sont ou non à l’extérieur, sans imposer de fastidieux enregistrements aux éleveurs. C’est le dispositif Chronopature, fourni par l’entreprise SGPI (groupe Adventiel), qui a été choisi pour cette expérimentation. « Ce système permet la gestion et la remontée de l’information de bout en bout : du troupeau avec des capteurs jusqu’au label pour le consommateur », souligne Adventiel.

BC

54321
(0 votes. Average 0 of 5)