Le tracteur ne cale pas

Les immatriculations ont dépassé les 40 000 unités en 2023, pour la troisième année consécutive.

Quelque 41 554 tracteurs agricoles ont été immatriculés pour la première fois en France en 2023, annonce le Syndicat national de l’agroéquipement (Axema) dans un communiqué du 9 janvier. Un chiffre en hausse de 2,1 % par rapport à 2022 et de 4,5 % par rapport à la moyenne des quatre dernières années. L’essentiel des ventes est réalisé par les tracteurs standards (26 200 unités, + 4,2 % sur un an), les tracteurs pour espaces verts (6 154, + 1,8 %) et les chargeurs télescopiques (5 161, + 3,7 %). « La puissance moyenne des tracteurs standards continue d’augmenter pour atteindre 163,5 chevaux en 2023 (contre 161 chevaux en 2022) », selon Axema qui note « la forte croissance des tracteurs de plus de 300 chevaux (+ 17,6 %). »

New Holland devance Fendt

« Pour l’ensemble des tracteurs standards, vignes et vergers, soit 29 503 tracteurs immatriculés, le top 5 des marques est constitué, en 2023, par ordre décroissant d’importance, de : John Deere (6 668 tracteurs immatriculés, 22,6 % de parts de marché), New Holland (4 480 tracteurs immatriculés, 15,2 % de parts de marché), Fendt (3 976 tracteurs immatriculés, 13,5 % de parts de marché), Claas (2 999 tracteurs immatriculés, 10,2 % de parts de marché) et Massey Ferguson (2 758 tracteurs immatriculés, 9,4 % de parts de marché) », précise Axema. « New Holland reprend la deuxième position, aux dépens de Fendt. Les trois plus fortes progressions en 2023 vont à New Holland (+ 1,6 point de parts de marché), Deutz-Fahr (+ 0,5 point) et John Deere (+ 0,3 point). »

BC

Lisez également

Salers et Simmental en tête d’affiche

Le Sommet de l’élevage se tiendra du 1er au 4 octobre prochains à Cournon-d’Auvergne.