Coopal et SLVA rabibochées

L’apporteur de lait et le transformateur viennent de conclure un nouveau contrat d’approvisionnement.

« La Coopérative Auvergne Limousin (Coopal) avait assigné la Société Laitière des Volcans d’Auvergne (SLVA) devant le tribunal judiciaire de Clermont-Ferrand, en décembre 2021, pour non-respect de la matrice d’évolution du prix du lait », rappellent les deux parties dans un communiqué du 22 décembre 2023. « SLVA dénonçait, de son côté, le contrat l’unissant à la Coopal. Depuis lors, la Coopal a trouvé de nouveaux débouchés et SLVA d’autres sources d’approvisionnement. »

« Soucieuses de la pérennité des outils industriels et des débouchés du lait des producteurs de la région, la Coopal et SLVA (filiale de la coopérative Terra Lacta) ont fait le choix de renouer des contacts. Ainsi, un accord a été trouvé pour construire, sur des bases consolidées de confiance mutuelle, un nouveau contrat d’approvisionnement avec une matrice d’évolution du prix du lait renouvelée et la collecte progressive par Coopal de l’intégralité de ses adhérents. »

« Apporter de la valeur au lait de montagne »

Pour Jacques Cornelissen, président de la Coopal, « la diminution du nombre d’exploitations laitières en France exige, de chaque acteur de la filière, une co-responsabilité. C’est dans ce sens que la Coopal, SLVA et Terra Lacta comptent collaborer pour apporter de la valeur à la production laitière de montagne. » Daniel Chevreul, directeur général de Terra Lacta, précise de son côté que « les adhérents de la Coopal ont la particularité de se situer à 90 % en zone de montagne et de livrer un lait issu d’une alimentation sans OGM des troupeaux. Ces spécificités doivent permettre à chacune des parties de construire un projet d’avenir. »

La Coopal rassemble près de 300 producteurs de lait de vache répartis sur les départements de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, de la Creuse et de la Corrèze. Terra Lacta est la première coopérative laitière de Nouvelle-Aquitaine avec 2 000 adhérents producteurs de lait de vache et de chèvre. Elle achète 760 millions de litres de lait par an auprès de 1 500 exploitations laitières réparties sur 25 départements et emploie 450 salariés. La SLVA est spécialisée dans la production du lait UHT conditionné en briques et en bouteilles, principalement à marques de distributeurs. Elle est implantée à Theix (63) où elle emploie 110 salariés, précise encore le communiqué.

BC

Crédit photo : SLVA

Lisez également

Savencia-Sunlait : un délai de grâce

Les contrats-cadres de quatre des six OP Sunlait, qui arrivaient à échéance en mars, sont prolongés jusqu'au 31 octobre.