Les grands troupeaux se généralisent

Les élevages laitiers d’au moins 100 vaches détiennent plus du tiers du cheptel.

En 2020, 50 000 exploitations ayant au moins 10 vaches laitières élevaient un total de 3,5 millions de vaches, recense le service statistique (Agreste) du ministère de l’agriculture dans une nouvelle publication (1). « Malgré la réduction du nombre d’exploitations d’un tiers en dix ans, le cheptel ne baisse que de 6 %, la taille moyenne des troupeaux augmentant de vingt têtes. Les grands troupeaux, d’au moins 100 vaches, se généralisent ; ils détiennent plus du tiers des vaches laitières. La taille économique des élevages augmente. La concentration est aussi géographique, dans le croissant laitier. »

« Neuf vaches sur dix pâturent, mais cette pratique est en léger repli, tout comme, en zone de montagne, l’utilisation des estives. En plus de l’herbe, le maïs fourrage est également beaucoup employé dans l’alimentation des bovins. Très autonomes en fourrages, les élevages laitiers le sont beaucoup moins en concentrés. »

Les éleveurs laitiers plus jeunes que la moyenne

« Les femmes, déjà peu nombreuses dans l’agriculture, où elles représentent un quart des exploitants, le sont encore moins en élevage laitier. La moyenne d’âge des exploitants laitiers est près de quatre ans inférieure à la moyenne nationale. »

« Les exploitations choisissent plus fréquemment les formes sociétaires. L’emploi se réduit d’un quart tandis que les livraisons de lait augmentent de 5 %. Le travail reste majoritairement familial mais le salariat progresse. »

« Les élevages bio, de plus petite taille, se caractérisent par une conduite plus extensive. Ils transforment davantage le lait à la ferme et sont plus nombreux à commercialiser leurs produits en circuit court », relève encore le ministère de l’agriculture.

BC

(1) « Les exploitations bovines laitières en France métropolitaine en 2020 », Agreste, 14 nov. 2023

Lisez également

Lactalis poursuit son développement

Le chiffre d’affaires (29,5 Md€) et le résultat net (428 M€) ont légèrement progressé en 2023.