Les ventes de tracteurs au beau fixe

Les immatriculations de tracteurs standards et de chargeurs télescopiques ont progressé en 2022, pour la deuxième année consécutive.

Les premières immatriculations de tracteurs agricoles – toutes catégories confondues – ont atteint 40 665 unités en 2022, un niveau proche de celui de 2021 (40 793 unités) et supérieur à celui de 2019 (40 053 unités), et ce « malgré l’allongement des délais de production et les retards de livraison », note le Syndicat français de l’agroéquipement (Axema).

« Les premières immatriculations de tracteurs standards progressent pour la deuxième année consécutive (+2,2% en 2022, après +2,7% en 2021) pour s’établir à 25 071 unités, le deuxième meilleur total depuis 2013. La puissance moyenne des tracteurs standards continue d’augmenter : entre 150 et 300 chevaux, la progression des premières immatriculations en 2022 avoisine les +16%, alors qu’elles reculent en-dessous de 150 chevaux. Sur l’ensemble, les positions sont inchangées à l’intérieur du top 5 des marques, composé de John Deere (25,1% de parts de marché), New Holland (13,4%), Fendt (12,9%), Claas (10,7%) et Massey Ferguson (10,7%). Les trois plus fortes progressions, en 2022, sont pour : Massey Ferguson (+2 points), John Deere (+1,7 pt) et Valtra (+1,3 pt). »

« Les premières immatriculations de chargeurs télescopiques s’établissent à 4 977 unités en 2022 (+6% par rapport à 2021), soit le deuxième meilleur total depuis 2010 (le record absolu étant celui de 2019 à 5 395 premières immatriculations). Le classement des marques reste inchangé jusqu’à la dixième position. Manitou (31,5% de part de marché), JCB (27,4%), Merlo (13,2%), Kramer (8%) et Bobcat (5,8%) forment le top 5. Les trois plus fortes progressions de parts de marché reviennent en 2022 à : Merlo (+0,6 pt), Manitou (+0,5 pt) et, ex aequo, Dieci et Massey Ferguson (+0,4 pt) », note encore Axema.

BC

A télécharger :

Immatriculations des tracteurs agricoles en 2022 (Axema, 9 janv. 2023)

Le prix des intrants a diminué en novembre (ministère de l’agriculture, 17 janv. 2023)

Lisez également

« 15 000 € pour les bio »

« Sans un soutien fort et direct aux producteurs, l’avenir de l’agriculture biologique est compromis », alerte …