L’herbe toujours au rendez-vous

La pousse des prairies demeure normale voire supérieure à la moyenne sur la majorité du territoire.

« Au 20 juin 2023, la pousse cumulée des prairies permanentes dépasse de 3 % la moyenne observée sur la période de référence 1989-2018, soit un niveau conforme à la normale », indique le ministère de l’agriculture dans une publication Agreste du 29 juin. « À l’amorce de l’été, la production nationale atteint 59 % de la production annuelle attendue, soit 1,7 point de plus que la moyenne de référence. »

« Le mois de juin a été humide dans le Sud, permettant de compenser partiellement la sécheresse du début d’année. À l’inverse, la sécheresse s’est installée dans le Nord, atténuant quelque peu un début de campagne très favorable. »

« Au niveau régional, depuis le début de la campagne, la pousse demeure déficitaire sur le pourtour méditerranéen, le long du Rhône et en Bourgogne. La pousse cumulée est toujours excédentaire dans le nord de la Bretagne, en Basse-Normandie et sur la majorité des massifs montagneux où les pluies ont été bénéfiques. »

« Une région fourragère (RF) sur six est déficitaire depuis le début de l’année, un quart des RF demeure excédentaire, la pousse étant normale dans près de la moitié des RF. »

BC

A télécharger :

La situation des nappes d’eau souterraines (BRGM, 11 juillet 2023)

La gestion des sols manque de durabilité (Cour des comptes UE, 10 juillet 2023)

Conjoncture laitière de montagne (Cniel, 6 juillet 2023)

Lisez également

Salers et Simmental en tête d’affiche

Le Sommet de l’élevage se tiendra du 1er au 4 octobre prochains à Cournon-d’Auvergne.