L’offre et la demande laitières plus équilibrées

L’année laitière 2019 a débuté « dans un contexte davantage favorable » comparativement aux deux précédentes, estime le Cniel. La suite dépendra fortement de la gestion du Brexit.

Benoît Rouyer, agro-économiste au Cniel, fait état, dans sa dernière conjoncture vidéo mensuelle, d’un marché des produits laitiers « davantage équilibré » : le prix du beurre, sans retrouver ses niveaux historiques de 2017, se maintient à un niveau « honorable » (4 500 €/t) alors que la poudre de lait écrémé (2 000 €/t) s’est installée au-dessus du prix d’intervention depuis le mois de janvier.

En France, la collecte « a retrouvé, depuis le début mars, son niveau de l’année précédente ». Un redressement qui « demande cependant à être confirmé eu égard au manque de fourrage dans de nombreuses régions ». Dans l’UE, la collecte demeure en retrait (-1,8% en janvier) alors qu’elle est sur la pente ascendante en Nouvelle-Zélande (+4,27% entre février 2018 et janvier 2019).

Brexit : taxes en vue

Si « 2019 démarre dans un contexte d’offre et de demande davantage favorable » que 2017 et 2018, Benoît Rouyer invite à « rester prudent » car la suite de l’année « dépendra fortement » des conséquences du Brexit qui, « pour l’instant, ne sont pas encore clairement établies ». Le Royaume-Uni, 3e client de la France pour les produits laitiers, lui en a importé pour 600 millions d’euros en 2018, a rappelé Gérard You (Institut de l’élevage), le 2 avril à l’occasion de la journée Grand Angle Lait. En cas de « no deal » (absence d’accord de sortie de l’UE), des taxes à l’importation de 60 €/100 kg sur le beurre et de 25 €/100 kg sur le fromage sont « évoquées », a indiqué l’Irlandais Ray Keatinge, coordinateur du projet européen Eurodairy (Quels systèmes laitiers pour demain ?).

BC

A télécharger :

Les prix du lait dans l’UE en février 2019 (Commission européenne, 4 avril 2019)

Tableau de bord européen des produits laitiers (Commission européenne, 4 avril 2019)

note hebdomadaire de conjoncture (FranceAgriMer, 5 avril 2019)

Le revenu des producteurs de lait en 2018 (Institut de l’élevage, mars 2019)

Lisez également

Les prix agricoles ralentissent

Les prix du lait et de la viande bovine, au plus haut depuis le début …