Dernières nouvelles

La moitié des laitières dans l’Ouest

Bretagne, Normandie et Pays de la Loire détiennent 52% des vaches laitières. C’est 4% de plus qu’il y a dix ans.

La France comptait 3,71 millions de vaches laitières au 1er janvier 2019. C’est 1 million de moins qu’en 1995 (4,76 millions), montrent les Chiffres clés bovins 2019 mis en ligne le 2 septembre par l’Institut de l’élevage. La Bretagne détient 21% des vaches laitières (+2% en dix ans), la Normandie 16% (inchangé) et les Pays de la Loire 15% (+2%). Les régions Auvergne-Rhône-Alpes (13%, -1%) et Nouvelle-Aquitaine (5%, -2%) cèdent du terrain, à l’inverse des Hauts-de-France (9%, +1%). Le Grand-Est (9%) et la Bourgogne-Franche-Comté (7%) maintiennent leur position relative.

La Normande décroche

Dans un effectif global en baisse de 9% en dix ans, le nombre de Prim’Holsteins diminue de 7% (2,38 millions, soit 31% des vaches laitières), de même que celui de Montbéliardes (618 000, soit 8% des vaches). La Normande (309 000 vaches) décroche de 30% et ne représente plus que 4% du cheptel laitier national.

En décembre 2018, 62 000 exploitations détenaient au moins 5 vaches laitières. Les 8 000 troupeaux de 100 vaches et plus élèvent plus d’un million de vaches, soit 29% du cheptel national (c’est la même chose en élevage allaitant). Les troupeaux de 50 à 99 vaches possèdent la moitié du cheptel laitier.

BC

A lire également : La Limousine rattrape la Charolaise (3 septembre 2019)

Lisez également

Le prix du lait résiste

En forte baisse par rapport aux plus hauts atteints en 2022, le prix du lait se maintient au-dessus de ses niveaux de 2021.