Rééquilibrage des surfaces de maïs

Les surfaces de maïs fourrage sont révisées à la hausse, celles de maïs grain à la baisse.

Le ministère de l’agriculture a publié, le 8 juin, sa note de conjoncture mensuelle sur les grandes cultures et les fourrages qui s’en tient, à ce moment de l’année, aux seules estimations de surfaces (avec quand même un aperçu des productions d’orges et de colza).

La sole de maïs fourrage au 1er juin 2021 est estimée à 1,375 million d’hectares (-3,1% sur un an, -3,3% par rapport à la moyenne 2016-2020). C’est davantage que les 1,317 Mha attendus le mois dernier qui conduisaient à un repli annuel et quinquennal de l’ordre de -7%.

A l’inverse, la sole de maïs grain (hors semences) est réévaluée à la baisse : 1,424 Mha contre 1,442 Mha estimé au 1er mai. Le repli annuel dépasse 10 % mais la moyenne quinquennale est quasi respectée. Surtout, « le partage entre maïs grain et maïs fourrage est susceptible d’être revu dans les prochaines estimations », avertit le ministère.

BC

A télécharger : Un mois de mai froid et humide (ministère de l’agriculture, 8 juin 2021)

Lisez également

Sécheresse et prairies : peut faire mieux

L’indemnisation des sécheresses sur prairies en 2019 et 2020 n’a satisfait personne. Un rapport formule …