Repro : ça bouge dans le Sud-Ouest

Gen’Adour et Sorelis réunissent leurs forces dans Sogen, nouveau leader régional de la génétique bovine et caprine.

« Les deux coopératives de services spécialisées en reproduction bovine, ovine et caprine, lors de leurs dernières assemblées générales, ont confirmé la mise en commun de leur avenir dès le 1er mars 2022 au sein d’une nouvelle entité baptisée Sogen », annonce un communiqué. « Cette nouvelle structure coopérative se positionne comme la plus importante entreprise d’insémination, de distribution de génétique et de services autour de la reproduction animale du bassin Sud-Ouest. »

« Forte d’une proximité du quotidien avec leurs adhérents, ce sont ainsi près de 180 000 visites d’élevages qui sont réalisées annuellement. Avec un effectif de 94 salariés, répartis sur 7 départements (Dordogne, Gers, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées), Sogen devient l’acteur référent des services à la reproduction animale régional. »

3 000 références bovines et caprines

« Des dizaines de solutions sont proposées. Parmi celles-ci, près de 3 000 références génétiques conventionnelles ou sexées pour les espèces bovines et caprines ; des outils de monitoring permettant de sécuriser le travail de l’éleveur et le bien-être des reproductrices ; des prestations de suivi de reproduction à la carte ; des solutions nutritionnelles spécialisées dans les performances autour de la reproduction et, bien sûr, des conseils en gestion de la reproduction. »

« Pour mener à bien ce projet, Sogen s’appuiera sur ses partenaires : Auriva, Capgènes, Evolution, Red Black Innovation… spécialisés en génétique laitière, croisement et allaitante. Pour ses autres services d’excellence, elle bénéficie de partenariats forts avec Innoval, Génial, Natual… fabricants de solutions innovantes au service de l’élevage. »

« Créer de la valeur pour tous »

Pour Isabelle Kempen, présidente de Sorelis et de Sogen, « c’est une véritable satisfaction d’avoir concrétisé ce projet de rapprochement. Nous venons de franchir une étape historique. Il était essentiel de créer une nouvelle entité qui va contribuer au développement des éleveurs et de l’élevage régional. Le positionnement de Sogen est le fruit d’une réflexion menée depuis un an. Ce travail reflète la volonté d’un projet commun, qui doit parler à toutes les parties prenantes et permettre de créer de la valeur pour tous. »

Pour Michel Idiart, président de Gen’Adour et vice-président de Sogen, « il est essentiel aujourd’hui de mutualiser nos moyens, nos compétences, regrouper nos forces pour devancer les évolutions du monde de l’élevage. Faire émerger des nouveaux talents, faire progresser et reconnaitre les talents actuels, proposer de nouveaux métiers, de nouveaux services, anticiper les attentes. C’est l’essence même de la création de Sogen. Notre ambition est d’être l’acteur de référence pour les éleveurs en démontrant chaque jour notre capacité à les accompagner pour développer un élevage performant. »

BC

A télécharger :

Le cheptel bovin au 1er mars 2022 (FranceAgriMer, 28 mars 2022)

Le cheptel bovin au 1er février 2022 (FranceAgriMer, 21 mars 2022)

Lisez également

Plaidoyer pour les grands troupeaux

Pendant plusieurs années, Michel Welter a porté la ferme des 1000 vaches. Aujourd’hui consultant, il nous donne sa vision de l’élevage à travers quatre idées fortes.